51 jours après leur arrestation, Ediemou à Affi et consorts, “la désobéissance civile est l’œuvre du diable”

Plus de 50 jours après leur arrestation, Ediemou parle à Affi et Consorts
« La désobéissance civile est l’œuvre du diable »
Cela fait plus de un mois et demi que Affi N’Guessan, Maurice kakou Guikahué, N’Dri Narcisse et autres croupissent dans les geôles des prisons du pays. Une situation qui préoccupe l’opposition ivoirienne et certains religieux. C’est le cas de Ediemou Blin Jacob président du Forum des confessions religieuses qui à travers une interview accordée au quotidien l’expression s’est prononcée sur l’arrestation de ces ex-membres fondateurs du CNT.
A l’en croire la désobéissance civile lancée par ces opposition va à l’encontre des lois de la République donc il n’était pas nécessaire qu’elle lance des mots d’ordre allant dans ce sens. «(…) Quant aux responsables politiques arrêtés, ce sont les risques du métier. La désobéissance civile va à l’encontre des lois des la République. Nous, hommes de Dieu, n’avons qu’une seule parole à la bouche : la paix et toujours la paix.
La désobéissance civile est l’œuvre du diable. Il revient au parti au pouvoir de tout faire pour maintenir le climat de paix », a t-il tranché interpellant ainsi la classe politique de l’opposition. Et l’homme de Dieu de poursuivre « j’ai coutume de dire, pendant que la maison brule, non pas «Asseyons nous et discutons mais plutôt asseyons nous et écoutons »
Pour rappel, depuis quelques jours Maurice Kakou Guikahué est à Paris pour des soins suite à un malaise survenu à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan où il était incarcéré.
Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.