À quelques mois de la présidentielle, Guillaume Soro fait son grand déballage : « j’ai décidé d’agir »

À quelques mois de la présidentielle, Guillaume Soro fait son grand déballage : « j’ai décidé d’agir »

Un mandat d’arrêt international a été émis contre Guillaume Soro pour « tentative de déstabilisation » et « détournement de deniers publics ». Depuis ce jour, l’ex-président de l’Assemblée nationale vit en exil forcé en France. Candidat à la présidentielle ivoirienne d’octobre 2020, il s’adresse à la Nation, le 31 mars 2020 dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

Le gouvernement a choisi d’interdire la circulation de personnes entre la capitale économique et l’intérieur du pays dans le but de ralentir la progression de l’épidémie de coronavirus.

Face à la propagation fulgurante du Coronavirus, l’ancien chef rebelle Guillaume Soro, a tenu à laisser un message au peuple ivoirien.
 » Chers Tous, malgré la prompte réaction de GPS, la pandémie COVID19 se répand dangereusement. La gestion calamiteuse de la pandémie fait craindre le pire. J’ai donc décidé d’agir « , a déclaré Guillaume Soro ce lundi 30 mars 2020.


L’ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne (2012-2019) et Premier ministre (2007-2012) est poursuivi pour tentative contre l’autorité de l’Etat et l’intégrité du territoire national, recel de détournement de deniers publics et pour blanchiment de capitaux. 

Rappelons que l’ancien chef rebelle,

, est depuis le lundi 23 décembre 2019 en exil en France après son retour avorter à Abidjan.


Demain 19h GMT, ADRESSE SOLENNELLE de M. Guillaume Kigbafori SORO à la NATION IVOIRIENNE. Je vous aime. #GKSpic.twitter.com/lyrK81ALTK— Guillaume K. Soro (@SOROKGUILLAUME) March 30, 2020

A découvrir également

Publicités

JN