Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéEvènement

Abobo : Le meilleur joueur d’une équipe égorgé en plein match, ce qui s’est réellement passé

Publicités

Le jeune Fahé Bléi Mondésir, élève en classe de 3ème, a été atrocement tué, le samedi 5 février 2022, à Abobo Akékoi.

Publicités

Fahé Bléi Mondésir, élève en classe de 3ème, âgé de 15 ans, et talentueux footballeur, a été tué, le samedi 5 février 2022, quartier Akéikoi, à Abobo. Ce petit génie qui donnait du fil à retordre à ses adversaires lors de la partie a reçu une grosse entaille au niveau de la gorge lors d’une bagarre généralisée survenue en plein match.

Le jour des faits, rapporte Soir Info, des équipes ont été constituées par des jeunes du Lycée municipal d’Abobo Akéikoi et d’autres jeunes. Férus de football, ces jeunes qui ont suivi de bout en bout la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN Cameroun 2021), ne voulaient pas rater le match de classement Burkina Faso-Cameroun, dans l’après-midi. C’est pourquoi après la constitution des équipes, tous ont demandé que les matches se terminent un peu plus tôt pour aller suivre la petite finale de la CAN 2021.

Les équipes des jeunes amoureux de football se mettent alors sur le terrain. Quand le coup d’envoi est donné, l’élève Fahé Bléi Mondésir se distingue tout de suite par sa classe. Véritable as du cuir, il prend constamment rendez-vous avec ses vis-à-vis qu’il élimine aisément. Il porte constamment le danger dans le camp adverse. Sous sa conduite éclairée, le groupe qu’il tire vers le haut épingle l’équipe adverse à son tableau de chasse.

LIRE AUSSI: Urgent : Assimi Goita ne pourra plus diriger le Mali, voici la raison

Publicité

Des supporters tombés sous le charme du virevoltant Fahé Bléi Mondésir se lancent des défis. Sur le terrain, les joueurs également bombent fièrement leur poitrine. Visiblement, la tension monte d’un cran. On en est là quand la situation va s’envenime finalement. En effet, les supporters chauffés à blanc estiment qu’une faute évidente a été commise, mais qu’elle n’a pas été sanctionnée par l’arbitre.

Publicité

Certains crient à l’injustice quand d’autres lancent des invectives à leurs camarades. Et ce qui devait arriver arriva. C’est la bagarre. Des jeunes gens s’empoignent. Alors tous les moyens sont bons pour mener l’offensive dans cette bagarre généralisée. Des bouts de bois, cailloux et tout autre objet contondant trouvés sur place font partie de leur arsenal de combat.

Annonce

LIRE AUSSI: Urgent : Assimi Goita ne pourra plus diriger le Mali, voici la raison

Soudain, un cri strident déchire tout ce brouhaha. Fahé Bléi Mondésir a ses mains sur sa gorge qui dégouline de sang. Il a reçu une grosse entaille au niveau de la gorge faite certainement par un objet contondant. Il s’écroule. Visiblement, il va mal, très mal. Certains bagarreurs prennent la fuite. Ce sont ses proches et amis qui le transportent à la clinique grand centre médical d’Akéikoi. Malheureusement, pour avoir perdu beaucoup de sang, le pauvre élève décède.

Alertés, les éléments de la police se déportent à la clinique avant de faire un tour sur le terrain où le drame s’est produit. Une enquête a été ouverte pour interpeller le ou les présumés auteurs de ce crime.

Source: Infodrome

Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

N'Gloa Kwame

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!