Adama Bictogo à Bédié: « Les prisonniers ne seront pas libérés »

Adama Bictogo a donné une réponse aux préalables du président du PDCI qui demande la libération des leaders de l’opposition arrêtés, aux lendemains de la présidentielle ivoirienne du 31 octobre dernier.

Face à ses militants d’Adjamé, Adama Bictogo a été direct avec le président Henri Konan Bédié. C’était le week-end dernier lors d’une cérémonie de remerciement de la délégation RHDP aux militants, suite à l’élection du président Ouattara. A cette occasion, le directeur exécutif du RHDP a servi une réponse au chef de file de l’opposition.

Le vendredi 20 novembre 2020, Henri Konan Bédié avait donné la raison pour laquelle il a suspendu les discussions avec le leader du RHDP. « J’ai suspendu les discussions avec Alassane Ouattara parce qu’il faut que tous nos cadres soient libérés, que le blocus autour des maisons prenne fin et ceux qui sont allés à l’étranger lors des événements liés à l’élection présidentielle reviennent de façon sécurisée. C’est un préalable non négociable », a affirmé Bédié.

En réponse à cette demande, Adama Bictogo a laissé entendre ceci. « Nous n’allons pas libérer les prisonniers. Et les familles endeuillées ? Toutes ces morts, on ne va pas les enjamber. Personne n’est au-dessus de la loi. Les Ivoiriens ont besoin de paix et non de mensonge. Le RHDP ne mendie pas des discussions. Le RHDP ne va pas plier de genou », a-t-il précisé.

Bictogo a aussi fait savoir que le RHDP prépare déjà les législatives en mars prochain pour pouvoir donner une majorité écrasante à Ouattara afin qu’il puisse continuer de diriger la Côte d’Ivoire et mettre en œuvre son plan.

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.