Affaire institutrice ég0rgée : le relevé médical du tueur présumé révèle de grosses surprises

Publicités

Le 20 novembre 2023 l’institutrice Keke Loyoh Cristelle Flavie et son fils Moye Kouamé Kouassi ont été retrouvés ég0rgés dans leur maison à Gbatongouin, à Man.

Publicités

Selon un article de ” Afriksoir” du 24 novembre 2023, le présumé assassin, Goore Bi Dohan Mohamed, souffre de troubles psychiques et avait obtenu un congé maladie d’ un an à partir du 19 octobre 2021.

Selon la source, il s’ avère qu’ un document révèle que le suspect avait des problèmes psychiques. Son problème de santé était connu au ministère de l’ Éducation Nationale depuis décembre 2021. Malgré cela, il n’ a pas été détaché du système éducatif depuis 2021, soulevant des questions sur la gestion de cette situation.
Le conseil de santé, le 16 décembre 2021, avait certifié son état et accordé un congé maladie de 12 mois, commençant le 19 octobre 2021.

LIRE AUSSI :CAN 2023 en Côte d’Ivoire : le gouvernement met en garde les Pro-Soro

La première tranche était de six mois, jusqu’ au 18 avril 2022. Les détails sur la raison pour laquelle il n’ a pas été détaché restent inaccessibles, car les tentatives d’ obtenir une réaction du ministère de l’ Éducation Nationale et de l’ Alphabétisation sont restées vaines.

Publicités
Publicités
Quitter la version mobile