Affaire Soro : vingt personnes poursuivies pour complot

Soro Kigbafori Guillaume et vingt autres personnes sont accusés en Côte d’Ivoire de complot et atteinte à l’autorité de l’Etat.

Vingt personnes dont l’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Soro Kigbafori Guillaume, sont accusées de complot et atteinte à l’autorité de l’Etat, a annoncé mardi 6 octobre 2020, le Procureur de la République, Adou Richard Christophe, lors d’une conférence de presse au palais de justice, au Plateau.

La direction de la surveillance du territoire (DST) avait intercepté en décembre 2019, un enregistrement sonore faisant état de la mise en oeuvre imminente d’un complot contre l’autorité de l’Etat, orchestré par Soro Guillaume, a rappelé le Procureur.

Les investigations menées par le parquet depuis l’ouverture de l’information judiciaire le 23 décembre 2019 ont permis les interpellations, l’interrogatoire et la conduite devant le magistrat instructeur de 47 personnes en lien avec les faits, notamment les troubles à l’ordre public, le complot et atteinte contre l’autorité de l’Etat et l’intégrité du territoire national.

Parmi ces personnes, 20 sont accusées de complot et atteinte contre l’autorité de l’Etat, diffusion et publication de nouvelles fausses jetant le discrédit sur les institutions et ayant entraîné une atteinte au moral des populations et un trouble à l’ordre public.

Ces faits étant de nature criminelle, le procureur a requis conformément aux dispositions des articles 210 et 215 de procédure pénale, transmission au Procureur général près la Cour d’appel d’Abidjan, du dossier de la procédure et un état des pièces servant à conviction aux fins de saisine de la Chambre d’instruction, a signifié Adou Richard.

Par ailleurs, huit personnes seront conduites devant le Tribunal correctionnel et 20 autres ont bénéficié d’un non-lieu total. auteur : Franck Irié

Publicités