Affi N’guessan convoqué à la justice pour avoir rendu visite à Bédié et parlé à la presse

Affi N’guessan convoqué à la justice pour avoir rendu visite à Bédié et parlé à la presse

Pascal Affi N’Guessan a été convoqué mardi 5 janvier et mercredi 6 janvier par le juge d’instruction chargé de son dossier, a-t-on appris des sources proches de l’ancien Premier ministre. Il s’est présenté. Il lui est reproché de ne pas se conformer aux restrictions qu’impose le contrôle judiciaire.

Les informations reçues font état de ce qu’il est reproché à Pascal Affi N’Guessan le fait d’avoir rendu visite à Henri Konan Bédié et de faire des déclarations à la presse.

Libéré le 30 décembre, Pascal Affi N’Guessan s’était rendu le lendemain chez Bédié. A sa sortie d’audience, il avait déclaré que c’était une visite de remerciement à son chef pour l’avoir soutenu pendant sa détention et pour son leadership. Il avait aussi réaffirmé sa détermination pour la poursuite du combat.

Par la suite, il a accordé des interviews à plusieurs médias. La justice le rappelle donc à l’ordre afin qu’il se conforme aux restrictions du contrôle judiciaire. Restrictions qui ne sont pas encore rendues publiques. Mais selon wikipedia, généralement, le contrôle judiciaire est imposé à un individu pendant la durée d’une information judiciaire.

Dans le droit français, il précède la mise en détention. Il peut durer jusqu’à la clôture de l’information judiciaire ou jusqu’à la comparution devant la juridiction. La mise sous contrôle judiciaire est décidée soit par le juge d’instruction soit par le juge des libertés et de la détention par voie d’ordonnance. Son objectif est de concilier les libertés individuelles avec la protection de la société. Le non-respect de celui-ci peut conduire à une mise en détention provisoire, en attente du procès.

Publicités

JN