AFFI N’GUESSAN, LORS DE SON AUDITION À LA DST

« Ce ne sont pas les manifestations pacifiques qui ont engendré la destruction de biens publics et privés, des morts, des blessés, des troubles à l’ordre public et des affrontements intercommunautaires.
Tous ces faits sont imputables aux miliciens du RHDP qui ont chaque fois attaqué les manifestants pacifiques et aux mains nues. C’est pour cette raison, que le grand nombre de victimes se compte dans les rangs des militants de l’opposition.
Si le RHDP nous avait laissé manifester pacifiquement, il n’aurait eu ni violence, ni morts, ni dégâts matériels.
Nous n’avons donc aucune responsabilité dans les violences qui sont survenues. Au contraire, nous en sommes les victimes ».
Pascal AFFI N’guessan
Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.