Après le Kenya, le Rwanda supprime les visas pour les africains | IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéPolitique

Après le Kenya, le Rwanda supprime les visas pour les africains

Publicités

Le Rwanda, dans un élan d’intégration régionale et de promotion de la libre circulation des personnes, a annoncé qu’il permettra aux Africains de voyager sans visa dans le pays.

Publicités

Cette décision, révélée par le président Paul Kagame à Kigali, vise à renforcer le potentiel touristique de l’Afrique, en considérant le continent comme une destination touristique unifiée.

Les chiffres de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique révèlent que l’Afrique dépend encore à 60% de ses touristes en provenance de l’extérieur du continent.

Lors du 23ème Sommet mondial du Conseil mondial du voyage et du tourisme, Kagame a souligné la nécessité de reconnaître le potentiel du marché continental. Il a affirmé : « Nous ne devons pas perdre de vue notre propre marché continental. Les Africains représentent l’avenir du tourisme mondial, avec une classe moyenne en pleine expansion. »

LIRE AUSSI : Urgent : Guillaume Soro est porté disparu, Où est passé le president du GPS ?

Publicité

Une fois cette initiative mise en place, le Rwanda rejoindra le groupe restreint de pays africains, comprenant la Gambie, le Bénin et les Seychelles, et plus récemment le Kenya qui ont déjà supprimé les restrictions de voyage pour les citoyens africains.

Publicité

Cette tendance à la libéralisation des visas gagne du terrain en Afrique. Récemment, le président kenyan, William Ruto, a dévoilé un plan similaire, visant à permettre à tous les Africains de voyager au Kenya sans visa d’ici la fin de l’année. Il a exprimé sa préoccupation quant aux restrictions de visa en place, soulignant qu’elles sont préjudiciables aux entrepreneurs et aux hommes d’affaires africains, limitant ainsi le potentiel économique du continent.

Annonce

LIRE AUSSI : Rumeur décès Petit Denis : un proche de l’artiste sort enfin du silence

L’Union africaine (UA) a, depuis longtemps, encouragé une telle vision de libre circulation. En 2016, l’UA a introduit un passeport africain, espérant émuler le modèle de l’Union européenne. Cependant, jusqu’à présent, seuls les diplomates et les fonctionnaires de l’UA ont reçu ce document de voyage. Sur son site web, l’UA précise que l’objectif est de « lever les restrictions sur la capacité des Africains à voyager, travailler et vivre au sein de leur propre continent« .

En parallèle, l’UA a également lancé la Zone de libre-échange continentale africaine, un marché libre estimé à 3,4 trillions de dollars, visant à unifier le marché pour les 1,3 milliard d’habitants du continent et à stimuler le développement économique. Ces mesures, conjuguées aux initiatives des pays comme le Rwanda et le Kenya, reflètent une volonté croissante d’intégration régionale et de renforcement de l’unité continentale en Afrique.

Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

Jean Camille H.

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!