Bruxelles : Après son acquittement, voici quand aura lieu la première sortie publique de Laurent Gbagbo

Bruxelles : Après son acquittement, voici quand aura lieu la première sortie publique de Laurent Gbagbo

L’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique dans sa parution cette semaine, lève un coin de voile sur la date à laquelle le Président Laurent Gbagbo effectuera sa première sortie publique.
Le mois de septembre serait selon nos confrères, le mois choisi par le Président Laurent Gbagbo pour faire sa première apparition publique.

Inutile de dire que ce sera succès garanti, voire le buzz assuré pour ses premières images d’homme libre, car l’impatience a fini par gagner l’ensemble de ses nombreux partisans à travers le monde.
Selon plusieurs patriotes joints par Ivoirebusiness, « cette apparition publique c’est le moment que tout le monde attend ».

Jeune Afrique donne aussi des détails croustillants sur la rencontre au sommet entre Laurent Gbagbo président du front populaire ivoirien (FPI) et Henri Konan Bédié président du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), qui s’est tenue le 29 juillet dernier à Bruxelles.

Selon notre confrère, Laurent Gbagbo n’aurait pas lésiné sur les moyens, mettant deux limousines à la disposition d’Henri Konan Bédié et de sa délégation, et désigant son propre gendre Stéphane Kipré, président de l’union des nouvelles générations (UNG) et vice-président de la plateforme gbagboïste ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), comme leur accompagnateur.

« Dès l’arrivée de ses hôtes, Laurent Gbagbo a montré qu’il avait gardé le sens de l’humour malgré ses huit ans de prison, plaisantant au sujet de l’alliance qui à lié Bédié au Président Alassane Ouattara jusqu’en août 2018. Le ton est resté chaleureux tout au long de la rencontre », écrit Jeune Afrique paru en kiosque depuis le dimanche 11 août 2019.

Plusieurs sujets auraient été abordés par les deux hommes, selon J.A durant leur tête-à-tête.

L’alliance entre le FPI et le PDCI, la reconciliation natinale, priorité des priorités pour Laurent Gbagbo, et la reconquête du pouvoir d’Etat en 2020 par le FPI-PDCI et leurs differents alliés.
Konan Bédié aurait confié à Gbagbo sa volonté de reconquerir le pouvoir perdu en 1999 dans un coup d’Etat, et demandé le soutien de Gbagbo, toujours selon J.A.

Dans l’urgence et en attendant sa réponse sur les doléances de son hôte, le Président Gbagbo aurait instruit ses collaborateurs d’entrer en contact immédiatement avec ceux du Président Bédié pour l’aboutissement de leur plateforme commune de l’opposition.

Les cas de l’ancien Premier ministre, Guillaume Soro, et ex-président de l’Assemblée nationale, et de Pascal Affi N’guessan, président d’une tendance dissidente du FPI reconnue par le régime d’Alassane Ouattara, auraient été également abordés. Bédié pourrait se charger de les rapprocher de son hôte dans l’interêt superieur de la nation, et pour sauver la Côte d’Ivoire.

La suite on la connait ; un communiqué dithyrambique sanctionnant la rencontre au sommet entre les deux présidents, qualifiée par leurs proches de fiançailles dans la perspective d’un mariage, qui intervient après le divorce consommé et hautement médiatisé entre Bédié et Ouattara.

Nous y reviendrons.

Par Ivoirebusiness

Publicités

ivoiretv5