COMMUNIQUÉ DU BUREAU EXÉCUTIF NATIONAL DE LA JPDCI-RDA URBAINE RELATIF À L’ARRESTATION DE Dr. ANAMAN NARCISSE

Le jeudi 22 octobre 2020, la jeunesse de l’opposition d’Alépé regroupée au sein de la plate-forme de l’opposition a organisé une réunion d’information et de mobilisation suivie d’une marche pacifique puis d’un sit-in dans l’enceinte de la Préfecture de la ville afin de réclamer les conditions d’une élection inclusive, libre et transparente mais aussi d’interpeller les plus hauts responsables administratifs du département d’Alépé sur leurs rôles dans la préservation d’un climat de paix.

Au cours et à l’issue de ces manifestations démocratiques, aucun incident n’a été enregistré, ni par les autorités de police, ni par les organisateurs.Contre toute attente, alors que tous les manifestants sont rentrés libres chez eux, le Député suppléant d’Alepé, par ailleurs, premier Vice- président du Bureau National de la JPDCI-RDA Urbaine, Conseiller municipal de la même ville et membre du Bureau Politique, Dr Anaman Yabo Narcisse, médecin généraliste en activité à Abidjan, en dehors de tout mandat de justice a été violemment traqué sur la voie publique, interpellé et écroué dans les services de la Préfecture de police d’Abidjan.

Cette course-poursuite de la police (CCDO) pour des raisons que nous ignorons a provoqué un accident très grave entre le véhicule de notre collaborateur et une bâchée, occasionnant des blessés dont le Docteur Anaman et son compagnon d’infortune qui fût paradoxalement arrêté et jeté en prison sans soins.Devant ces faits d’une extrême gravité, la JPDCI-RDA Urbaine Nationale dénonce la forme de cette arrestation arbitraire qui se passe de toutes normes en matière de procédures judiciaires.

Cela traduit avec zèle l’exaltation d’un système judiciaire inique et aux ordres.Enfin, il ya lieu de s’interroger sur les raisons de cette arrestation et les charges alléguées contre lui dans la mesure où la rencontre susvisée s’est déroulée sans heurts et sans le moindre incident ;C’est pourquoi, la JPDCI-RDA urbaine exhorte enfin, avec insistance, les responsables au respect des droits démocratiques garantis par la constitution et exige leur libération pure et simple, sans délai.

La JPDCI-RDA urbaine note avec étonnement l’acharnement avec lequel les autorités de police s’emploient à traquer les populations qui protestent pacifiquement contre le processus électoral en cours. Et prend à témoin l’opinion nationale et internationale sur le grave péril que fait peser le régime d’Abidjan sur l’ensemble des citoyens épris de paix !

Enfin, la JPDCI-RDA urbaine appelle avec insistance les responsables du régime sortant a créer les conditions favorables à l’exercice des droits démocratiques garanties par notre Constitution .Fait à Abidjan, le 24 Octobre 2020.

Pour le BEN DE LA JPDCI-RDA URBAINE GUINA HERMANN, SG PAR INTÉRIM, SGA 1 DU BEN

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.