CORONAVIRUS: A tout le corps médical de Côte d’Ivoire : Suite de notre lettre ouverte au ministre de la santé

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

A tout le corps médical de Côte d’Ivoire : Suite de notre lettre ouverte au ministre de la santéChers collègues, chers amis,Nous avons prêté serment de protéger les populations (Serment de Galien pour les pharmaciens et serment d’Hippocrate pour les médecins, engagement de dévouement pour les infirmiers, les sages-femmes et tous les autres membres du corps paramédical).

Il y’a des moments dans la vie où le silence est coupable et même assassin. Nous nous interdisons donc de nous taire et d’observer quel que soit le risque encouru.Suite à La lettre ouverte que nous avons bien voulu envoyer à notre ministre de tutelle, Monsieur Aka Aouélé, nous avons reçu beaucoup de messages aussi bien des professionnels que vous êtes que du grand public. Nous espérons, vu le nombre de partage de cette lettre ouverte via les réseaux sociaux, que Monsieur le ministre l’a bien reçu.

Chers collègues, loin de vouloir faire la leçon à qui que ce soit, nous voulons, avec l’évolution de la pandémie du coronavirus, de la panique généralisée des différents gouvernements du monde, de la progression certaine du nombre de cas en Côte d’Ivoire, insister sur l’application urgente des 10 mesures que nous avons préconisées dans notre lettre ouverte au ministre.Quelques questions et doutes ont été émis par quelques un d’entre vous alors nous venons ici donner des précisions sur celles de nos propositions qui semblent être très polémiques.

Non au confinement total au niveau nationalNous militons contre le confinement des populations à l’échelle national car, comme nous l’avions déjà évoqué, cette mesure pour être efficace doit être totale et nous sommes convaincu que la configuration de notre société rendra une telle mesure contre-productive.

En effet, comment confiner des populations vivant dans une promiscuité et une exiguïté souvent immonde dans les quartiers populaires avec des familles allant jusqu’à 10 membres ou même plus ? Comment croyez-vous qu’on puisse confiner les populations dans nos villages et campements, leur interdisant de fréquenter leurs champs et plantations ? Oui chers collègues, nous le répétons, en lieu et place d’un confirment total du pays, les mesures d’interdiction des rassemblements est la meilleure chose à faire dans notre pays.

Evalué au cas par cas dans les zones les plus touchés (clusters de cas), ce confinement pourrait aider mais un confinement total serait la pire des décisions que notre gouvernement pourrait prendre en ces temps d’incertitude.Nous sommes professionnels de la santé et non des politiques mais nous imaginons aussi l’impact d’une telle mesure sur le plan économique et le drame pour de nombreux ménages fragiles car personne n’est assez malin pour prévoir aujourd’hui la durée d’une éventuelle mesure de confinement.

Pour se convaincre de l’impossibilité ou du caractère suicidaire de cette décision pour notre pays, Il n’y a qu’à observer toutes les mesures d’accompagnement prises en Europe et aux Etats unis afin de soutenir les entreprises et les ménages. Sommes-nous assez solides pour assurer ce type de mesures ? voulons-nous qu’une crise sociale vienne se greffer à cette crise sanitaire non maitrisée ?

Sauf si l’on prend la mesure et qu’en pratique, comme c’est malheureusement souvent le cas chez nous, personne ne la respecte. Pour une fois notre indiscipline notoire aurait son sens.Que ceux qui peuvent éviter les sorties les évitent et que les rassemblements cessent mais de grâce pas de mesure de confinement total.En ce qui concerne nos 10 propositions de sortie de crise, deux d’entre elles ont essuyés des tirs nourris de boulets de canon.

1) Oui à L’utilisation de la chloroquine ou de la bithérapie chloroquine/AzithromycineNous comprenons que les résultats très encourageants du professeur Didier Raoult et de son équipe de l’APHM – CHU de Marseille (France) posent question quant à la reproductibilité sur une large population mais nous espérons que les différentes initiatives prises en ce moment par un grand nombre de pays vont combler définitivement vos doutes. Au nombre de ces initiatives, comme vous le savez, nous pouvons citer :-

La décision du Maroc de réquisitionner toute la production de chloroquine du site de de SANOFI basé au Maroc. Ce site était pourtant sensé desservir également toute l’Afrique subsaharienne ;-

La décision du président des Etats-Unis le jeudi 19 mars d’approuver un recours à la chloroquine pour lutter contre le Covid-19 ; – L’explosion des commandes d’hydroxy chloroquine faite par tous les CHU de l’APHP (Assistance Public des Hôpitaux de Paris) entrainant une rationalisation des commandes opérées par l’AGEPS (la Pharmacie centrale de ces hôpitaux) ;Chers collègues, ne soyons pas à la traine car nous avons la chance d’avoir en ce moment même un nombre très limité de cas. N’attendons pas, car comme nous pouvons le constater, les gouvernements du monde sont tous en panique et tous aux abois

(Vous connaissez tous l’anecdote de le république Tchèque qui a bloqué sur son territoire des masques chinois à destination de l’Italie).Au cas où Monsieur le ministre et quelques autres collègues auraient encore des interrogations ou des doutes, nous vous prions tout simplement d’accepter d’initier une étude clinique nationale en incluant tous nos malades dans cette étude car tel est la dynamique mondiale en ce moment.

La côte d’ivoire et tous les autres pays subsahariens ne peuvent pas se contenter d’observer que ça se passe. Nous l’avons déjà dit, nous connaissons tous très bien la chloroquine pour l’avoir utilisé pendant plusieurs décennies. Nous devrions donc être en tête de peloton dans son utilisation. N’attendons donc pas les 1ers morts avant de nous décider à agir.

Lorsqu’on a affaire à une pandémie, le sacro-saint graal médical du principe de précaution doit faire place au principe de réalisme.2) Oui à une obligation généralisée de protection de la bouche et du nezLa mesure préconisée dans notre lettre ouverte au ministre consiste à prendre immédiatement une décision d’obligation de couverture du nez et de la bouche partout sur le territoire national ainsi que la fabrication de masques en tissus sous supervision par les pharmaciens.

L’objection principale émise concernant cette mesure est la non existence de la preuve de bonne efficacité des masques en tissus. En réponse à cette objection nous répondrons tout simplement que la solution des masques en tissu est la seule capable de pallier au manque mondiale de masque.

Nous vous avons déjà relaté plus haut l’anecdote du diffèrent entre la république Tchèque et l’Italie.Lorsque l’on connait le mode principal de contamination qui se fait via les postillons, nous pensons que si deux personnes en interaction sont tous les deux porteurs de masques en tissus ou de foulards, ces masques ou foulards, même s’ils sont non conventionnels seront forcément des barrières appréciables contre le virus.

Si en plus de ces protections jugées non conventionnelles, nos deux interlocuteurs respectent la distanciation sociale de 1m préconisée partout, la probabilité de contamination sera réduite à néant.Dans tous les cas, notre position est celle partagée par bon nombre de spécialistes : « vaut mieux ça que rien ».

Les autres mesuresPour rappel, les autres mesures à trouver dans notre lettre ouverte au ministre (voir cette lettre pour plus de détails) sont les suivantes :- Obligation faite aux pharmaciens d’officine de produire localement des gels hydroalcooliques-

Ouverture dans toutes les communes d’Abidjan et dans toutes les villes de centres dédiés de prise en charge (seuls les cas graves devront être orientés vers les CHU)- Obligation faite aux directeurs départementaux de la santé d’organiser des formations au personnel de santé (Pharmaciens, sages-femmes, infirmiers)- Divulguer un protocole national de prise en charge du COVID 19- Divulguer un patron de masque aux pharmaciens pour la confection de masques en tissus- Homologation des prix de vente des gels hydroalcooliques et des masques industriels- Poursuite et arrestation de tous les colporteurs de fausses informations sur les réseaux sociaux-

Accentuer la promotion des mesures actuelles de préventionsPour terminer, nous rappelons ces chiffres alarmants en Italie: 21 février 2020 : 16 cas identifiés et confirmés / 21 mars 2020 : 59 000 cas et plus de 5000 morts.Que ceux d’entre vous qui avez accès à notre ministre de tutelle prennent leurs responsabilités et s’associent à lui afin de l’aider car les mesures prise en ce moment sont très bonnes mais sont, à notre sens, incomplètes et non susceptibles de nous éviter une hécatombe. L’OMS ne dit pas autre chose qui nous appelle, nous africains, à nous réveiller.

« Que les hommes m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses »« Que je sois couvert d’opprobre et méprisé de mes confrères si j’y manque »Extrait du Serment de GalienDr Coulibaly DinignakoPharmacienPharmacie du Gbêkê, BouakéWhatsApp : 00225 89841224

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail
Publicités

Une pensée sur “CORONAVIRUS: A tout le corps médical de Côte d’Ivoire : Suite de notre lettre ouverte au ministre de la santé

  • 18 juillet 2020 à 2 h 38 min
    Permalink

    I’m the business owner of JustCBD Store brand (justcbdstore.com) and I am currently aiming to develop my wholesale side of company. It would be great if anybody at targetdomain can help me ! I thought that the best way to accomplish this would be to connect to vape stores and cbd retail stores. I was hoping if someone could recommend a trustworthy web-site where I can get Vape Shop International Sales Leads I am presently considering creativebeartech.com, theeliquidboutique.co.uk and wowitloveithaveit.com. Unsure which one would be the most suitable choice and would appreciate any support on this. Or would it be simpler for me to scrape my own leads? Ideas?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.