240 vues
240 vues

Coronavirus : peut-on attraper le virus lors d’une baignade à la plage ?

240 vues
Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Avec le dé confinement, de nombreuses préfectures ont autorisé la réouverture de certaines plages, étangs et plans d’eau. Un retour possible à la baignade mais sous conditions. En effet, il est maintenant possible de se baigner et de se promener au bord de certaines mers mais pas question pour autant de se prélasser des heures sur la plage. Mais, une crainte hante de nombreux baigneurs : la baignade est-elle vraiment sans risque ? Se baigner dans la mer n’expose-t-il pas au Covid-19 ? Interrogé à ce sujet, le Haut conseil de la santé publique donne une première réponse : 
Aucune donnée de survie et de maintien du caractère infectieux du virus SARS-CoV-2 dans les eaux du milieu naturel n’existe actuellement ”.

RESPECTER LES GESTES BARRIÈRES

Avant d’ajouter : “Le contrôle de la qualité des eaux repose sur des indicateurs de contamination fécale bactériens avec les limites de représentativité d’une contamination virale déjà évoquées en préambule. Les profils de baignades ont pour objectif d’évaluer la vulnérabilité de chaque site avec l’inventaire et l’analyse des sources de risques pour la baignade (contamination bactériologique, chimique, développement algal et de cyanobactéries, présence de méduses, etc.) et de proposer un plan d’action pour réduire ces risques et un plan de gestion pour assurer la sécurité des usagers lors de pollutions ou de risques de pollution”.

À Nantes, Soizick Le Guyader et son équipe cherchent si le virus SARS-CoV-2 persiste dans l’eau de mer. Citée par France 3, elle précise :
Ces virus humains ne se retrouvent dans l’environnement (comme l’eau de mer) que s’il y a du virus qui circule dans la population. Si l’épidémie diminue, il y aura moins de virus rejeté et donc il y aura moins de probabilités de se contaminer via l’environnement”.

Le HCSP rappelle que le risque majeur de transmission du coronavirus sur les sites de baignade reste principalement lié à la promiscuité des lieux.
 “Dans le cas des baignades et de leur environnement, c’est le respect strict des mesures générales de distanciation physique préconisées dans le cadre de la crise Covid-19 qui constitue l’élément fondamental et prioritaire de prévention générale”. 

À la plage, le risque principal est donc dans le non-respect des mesures barrières (sur le parking, les transats, etc) et pas dans le temps de la baignade.

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail
Publicités
240 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.