CÔTE-D’IVOIRE: LE MOMENT EST VENU POUR MABRI DE LANCER « SES PIQUES À OUATTARA »

CÔTE-D’IVOIRE: LE MOMENT EST VENU POUR MABRI DE LANCER « SES PIQUES À OUATTARA »

C’est un vœu presque exaucé. Le président de l’Udpci, l’un des partis Houphouetistes ayant échappé au bicéphalisme, Mabri Toikeusse sera candidat à la présidentielle 2020.

L’héritier de feu Robert Guéi a été investi ce vendredi dans un palais de la culture archicomble, candidat de l’Union pour la démocratie et la paix (Udpci). Il a affirmé qu’il a rendez-vous avec la commission électorale lundi à midi pour le dépôt de sa candidature. La deuxième du genre après l’essai de 2010.

Devant un auditoire formé de représentants partis politiques de l’opposition, de chefs traditionnels, d’étudiants et de fidèles dont son épouse Solange, le nouvel opposant au régime Ouattara a dit avec le bon ton qui le caractérise mais quelquefois incisif, ce qu’il compte faire pour son pays et qui justifie son désapparentement d’avec Alassane Ouattara.

Son fameux projet »Bâtir la nation », lequel dit-il, s’inspire du libéralisme social à visage humain. Ceci pour, selon lui, réduire l’impact de l’ultralibéralisme qui régente la Côte d’Ivoire actuelle.Mabri a déclaré »je ne suis pas seul » comme pour envoyer un avertissement à ses anciens alliés du Rhdp qui minimise sa popularité.

Et l’orateur de se faire plus rassurant : »Dans notre combat, Dieu et les Ivoiriens sont avec nous. De quoi et de qui aurais-je peur ? Nous n’avons pas peur ! Ceux qui ont peur ce sont ceux qui n’acceptent pas de créer les conditions équitables d’une élection », a-t-il contre-attaqué les récents propos du candidat du Rhdp qui chargeait ses adversaires. »

La Côte d’Ivoire m’envoie en mission pour rassembler des fils… C’est le chien qui attrape le gibier qu’on envoie au champ », se vante-t-il.Répondant à Alassane Ouattara qui dit avoir recueilli un million de parrainages, Mabri a envoyé cette flèche : »Nous savons comment le million de parrainages a été obtenu, dans la fraude, la tricherie…

Mais un million de parrainages n’équivaut pas à un million de voix ».Lors de la conférence de presse qui a mis fin à la cérémonie, Mabri Toikeusse a dit être opposé au boycott prôné par certains leaders de l’opposition. Il a estimé aussi que Ouattara est en droit d’affirmer qu’il va l’emporter au premier tour. Il y voit une simple propagande de campagne.

Publicités

JN