Côte d’Ivoire : Présentation d’une situation chaotique par des médias internationaux, après le RHDP, la HACA interpelle la presse étrangère.

La Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle ( HACA), à travers un communiqué, a interpellé les médias internationaux sur le relais des informations depuis l’élection du 31 octobre 2020.

Cette sortie de l’HACA, intervient quelques jours après celle de Adama Bictogo, directeur exécutif du Rassemblement des Houphouëtites pour la Démocratie et la Paix ( RHDP).

La Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA) est l’organisme ivoirien de régulation de l’audiovisuel.

Elle a été progressivement mise en place entre avril et décembre 2011, en remplacement de l’ancien Conseil national de la communication audiovisuelle et dans le cadre de la libéralisation du marché de l’audiovisuel ivoirien.Selon le décret n° 2011-475 du 30 avril 2011, la HACA a pour missions :

-d’assurer le respect des principes du libre exercice de la communication audiovisuelle ;-de garantir et d’assurer la liberté et la protection de la communication audiovisuelle dans le respect de la loi ;

-de veiller au respect de l’éthique et de la déontologie en matière d’information audiovisuelle ;

-de garantir l’accès aux organes officiels d’information et de communication audiovisuelle, des Institutions de la République, des partis politiques, des associations et des citoyens ;

-d’assurer le traitement équitable par les organes officiels d’information et de communication audiovisuelle, des Institutions de la République, des partis politiques, des associations et des citoyens ;

-de favoriser et de garantir le pluralisme dans l’espace audiovisuel, c’est-à-dire garantir l’égalité d’accès et de traitement ainsi que l’expression pluraliste des courants d’opinions, particulièrement pendant les périodes électorales.

À cet effet, la HACA communique aux différents organismes audiovisuels du secteur, le relevé des interventions des partis politiques dans les journaux, les bulletins d’information, les magazines et autres émissions ;

-de concourir à l’attribution des fréquences de radiodiffusion sonore et télévisuelle ;

-d’élaborer les conventions d’autorisation d’usage des fréquences de radiodiffusion sonore et télévisuelle et de veiller à leur respect, ainsi qu’à celui des prescriptions du cahier des charges, annexé à ces conventions ;

-de veiller à la qualité et à la diversité des programmes, au développement et à la promotion de la communication audiovisuelle nationale ainsi qu’à la mise en valeur du patrimoine culturel national, africain et universel;

-d’exercer un contrôle par tous les moyens appropriés sur notamment l’objet, le contenu, les modalités et la programmation des émissions publicitaires et parrainées ;

-de garantir l’indépendance et d’assurer l’impartialité du secteur public de la communication audiovisuelle notamment, la radiodiffusion sonore et télévisuelle.auteur : Lezoom

Publicités

10 réflexions sur “Côte d’Ivoire : Présentation d’une situation chaotique par des médias internationaux, après le RHDP, la HACA interpelle la presse étrangère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.