Côte d’Ivoire : Soul To Soul convoqué par la justice ? voici la vérité | IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéPolitique

Côte d’Ivoire : Soul To Soul convoqué par la justice ? voici la vérité

Publicités

Des cyberactivistes ont annoncé la convocation de Souleymane Koné Kamaraté, alias Soul To Soul, par la justice à Abidjan. Les informations, largement relayées ce dimanche 26 mai 2024, indiquent que l’ancien directeur du protocole de Guillaume Soro devrait se présenter devant la justice ce mardi 28 mai 2024.

Publicités

Cette nouvelle a suscité une onde de choc parmi les partisans de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro. El Hadj Mamadou Traoré, un cadre influent du parti Générations et Peuples Solidaires (GPS), a exprimé sa profonde inquiétude.

« J’ai perçu, à travers ces alertes de mes amis, les inquiétudes sur leurs visages. Eux qui étaient heureux de voir Soul To Soul en liberté et qui espéraient que plus jamais un Soroiste ne serait convoqué devant la justice pour une affaire liée à la politique. Si cette information au sujet de Soul To Soul, qui a été éventrée par Chris Yapi, venait à être vraie, j’en serai déçu, vraiment déçu », a-t-il déclaré.

Souleymane Koné Kamaraté, plus connu sous le surnom de Soul To Soul, avait été condamné en juin 2021 à 20 ans de prison pour complot contre l’autorité de l’État. Fidèle parmi les fidèles de Guillaume Soro, il avait été gracié en février 2024 par le président Alassane Ouattara, aux côtés de 50 autres détenus civils et militaires condamnés pour des infractions en lien avec les crises postélectorales de 2010-2011 et 2020 et pour atteinte à la sûreté de l’État. Libéré le 23 février 2024, Soul To Soul avait depuis prôné le pardon et l’apaisement.

El Hadj Mamadou Traoré a également partagé son espoir que cette convocation ne soit qu’une fausse alerte. « J’espère seulement que c’est une fausse alerte qui a été lancée ! Je l’espère vivement. Car, je ne sais vraiment pas ce que l’on peut reprocher à Soul To Soul, lui qui, à sa sortie de prison, ne fait que prôner le pardon, ne fait que lancer des messages d’apaisement, ne fait que nous dire, à nous les Soroistes, de n’en vouloir à personne pour ce qui nous est arrivé ces dernières années. Et nous avons tous souscrit à ces messages de Soul To Soul », a-t-il ajouté.

Publicité

Cette convocation intervient dans un contexte de tensions persistantes entre les partisans de Guillaume Soro et le gouvernement ivoirien. Malgré les appels à la réconciliation et à l’apaisement, la possibilité d’une nouvelle affaire judiciaire contre Soul To Soul pourrait raviver les divisions et compromettre les efforts de décrispation politique en cours.

Publicité

Le parquet d’Abidjan n’a pas encore confirmé cette convocation, laissant place à de nombreuses spéculations et à une attente fébrile de la part des observateurs politiques et des citoyens ivoiriens. L’évolution de cette affaire sera scrutée de près, tant elle pourrait influencer la stabilité politique du pays.

Annonce
Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

Jean Camille H.

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!