Côte d’Ivoire : Sous le coup d’une condamnation, Blé Goudé suit les traces de Gbagbo | IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéPolitique

Côte d’Ivoire : Sous le coup d’une condamnation, Blé Goudé suit les traces de Gbagbo

Publicités

Sous le coup d’une condamnation à 20 ans de prison ferme, Charles Blé Goudé, s’est inscrit sur la liste électorale ce jeudi 8 décembre 2022, à Guibéroua (Centre-Ouest) dans la région du Goh, sa ville natale, à l’école primaire catholique de la ville.

Publicités

Comme Laurent Gbagbo la semaine également sous le coup d’une condamnation dans l’affaire de la « casse de la BCEAO », le président du COJEP de retour au pays depuis le 26 novembre dernier après avoir été acquitté par la Cour Pénale Internationale (CPI) entend jouer un rôle sur la scène politique.

L’ex chef de la Galaxie patriotique a lancé un message après son enrôlement : « « Cela est important pour qu’au moment du choix, on ne puisse pas choisir à votre place, ceux qui vont décider pour vous. Moi-même, étant absent du pays pendant plus de 11 ans, je viens d’accomplir ce devoir. Je vous invite à faire comme moi », a lancé Blé Goudé.

« L’inscription est suspendue quand vous êtes déchu de vos droits civils et politiques, elle est suspendue définitivement quand vous êtes décédé. Dans le cas de celui qui est déchu de ses droits civils et politiques, si après exécution ou bien le motif qui justifiait sa déchéance disparaît, soit la commission électorale prend l’initiative de l’inscrire systématiquement sur la liste électorale, soit lui-même vient le faire à l’occasion du contentieux. C’est-à-dire que quand il va constater que son nom n’est pas sur la liste électorale, il viendra pour dire: Je dois être maintenant sur la liste électorale voilà les éléments qui justifient. C’est-à-dire ce qu’on appelle la loi d’amnistie ou bien l’acte qui établit sa réhabilitation », a expliqué Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, président de la CEI, après l’enrôlement de Laurent Gbagbo qui continue de faire polémique.

LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire : Après son arrestation, voici la date de sortie de Peter 007 de la Maca

Publicité

Le tribunal criminel d’Abidjan a condamné le 31 décembre 2019, Charles Blé Goudé au moment où il était en liberté conditionnelle aux Pays-Bas, à 20 ans de prison, 10 ans de privation de ses droits civiques et 300 000 euros soit près 200 millions de FCFA de dommages et intérêts.

Publicité

LIRE AUSSI : États-Unis : Les sanctions sont tombées, mauvaises nouvelles pour Alpha Condé

Annonce

La Justice ivoirienne accuse l’ancien des Ministres de Laurent Gbagbo « d’actes de torture, homicides volontaires et viol », lors de la crise post-électorale de 2010 et 2011.

Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

Jean Camille H.

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!