Cote d'ivoire: Tidjane Thiam de nouveau dans les débats politiques ivoiriens – IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéPolitique
A la Une

Cote d’ivoire: Tidjane Thiam de nouveau dans les débats politiques ivoiriens

Publicités
Après les évènements du 31 octobre 2020, Tidjane Thiam revient dans les débats politique ivoiriens. En effet, Son retour se prépare comme celui d’un enfant prodige.
Tidjane Thiam n’est plus un mystère pour les ivoiriens. Cet abnéguant et farouche défenseur de l’économie africaine est attendu comme un messie sur les bords de la lagune ébrié.
Et comme ils savent si bien le faire, au PDCI RDA du président Bédié, on s’apprête à lui réserver un de ces accueils qu’aucune personnalité n’ait reçu avec tous les grands honneurs dus en son rang.
Son retour se prépare comme celui d’un enfant prodige.
Toutes les embûches et les épines sont levées et l’enfant propre, élégant, à la fière allure, arrive pour assumer son rôle. Cependant, qu’il sache se faire vraiment entouré par des Hommes de terrain. Quand on prépare un digne héritier à des postes supra distinctifs, on n’y met les gros moyens. Ce qui est plaisant chez Tidjane Thiam, c’est la maîtrise de son corps de métier.
Même sur les grands plateaux de télévisions internationales, le surdoué de son temps et de sa génération, ne manque pas de mettre le doigt là où les africains ont mal et très mal. On peut l’écouter en longueur de journée sans se lasser tellement qu’il dit des choses vraies.
En effet, comment un pays peut-il se développer s’il n’est pas en mesure de transformer ses matières premières ? Comment les pays africains francophones peuvent-ils être libres si la France continue de leur déverser toutes leurs enseignes commerciales au moment où ils ont besoin du transfert de technologie ? Ce sont des discours classés secret défense, mais il en parle avec aisance.
Quand c’est lui qui en parle, on lui accorde des plateaux et quand ce sont les autres, c’est la mort. Comme s’il profitait de son éloignement pour faire changer les vieilles pratiques qui sont en train de se retourner contre la France, l’homme a besoin de s’acclimater dans son propre pays où il fait au lever du soleil plus de 30°C. Les Hommes ont changé radicalement.
Les rapports humains sont faux, basés sur l’argent. Le taux de chômage des jeunes est tellement élevé qu’on leur sert de parole que de pain. Ils n’ont plus de visibilité, d’espoir, de vision, de référents, de modèles et très souvent, ils vont mourir dans les pays arabes et sur les eaux de la méditerranée et aucun chef d’état africain n’en parle.
Tidjane Thiam en parle avec aisance et c’est sincère quand il parle. C’est pourquoi, on lui réserve le plus grandiose accueil d’un triomphe qui marquera le début de sa campagne électorale. C’est-à-dire tout cuit, il vient, il s’assoit et il se met à manger.
Pour l’instant, la Côte d’Ivoire, son pays est plus confrontée à des réels soucis politiques que financiers. Même si la banque mondiale veut encore imposer aux pays faibles son drastique plan d’ajustement structurel, là aussi, on dirait que les ivoiriens auront cette chance de l’avoir comme guide, puisqu’il comprend leur langage.
Sur tous les plans, des dossiers internationaux, le petit-fils du premier président ivoirien, Félix Houphouët Boigny, Tidjane Thiam, s’est rompu dans toutes ces arcanes. Est-ce une chance pour les ivoiriens ?
C’est quand on porte l’habit que le retoucheur peut l’ajuster.
Sur ce retour triomphal, nous avons beaucoup à dire et nous y reviendrons. Comme on le dit dans le jargon journalistique, c’est plié et mis dans la boîte.
PDCI RDA, Tidjane Thiam, l’héritier arrive!

Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!