Cote d’ivoire: Un élève poignardé, pour tester l’efficacité de son gris-gris

A San Pedro, un élève en classe de 3è demande à son camarade de le poignarder, pour tester l’efficacité de son gris-gris. C’est l’histoire de Sékou keita, élève en classe de 3è qui on ignore encore les raisons, cherchait-il à acquérir un pouvoir mystique destiné à le rendre invulnérable aux balles d’armes à feu et à l’arme blanche.
Pour tester l’efficacité de son gris-gris,Keita Sékou, élève en classe de 3è, né le 03 Juin 2003 à San-Pedro, fils de Ali KEITA et de mariam KEITA, domicilié au quartier Jb, non loin du collège la Fayette, a demandé à l’un de ses camarades de classe de le poignarder.
Dans quel but cet élève en classe de 3è cherchait-il à acquérir un pouvoir mystique destiné à le rendre invulnérable aux balles d’armes à feu et à l’arme blanche ?
En tout cas pas pour devenir un crack ou un génie en classe afin de relever le défi de l’émergence prônée par les actuels dirigeants de la Côte d’Ivoire.
Le mardi 02 Février dernier, il s’est fait prendre, en pleine séance de test de son gris-gris anti-balle et anti-couteau par une patrouille de la Police criminelle de San Pedro au quartier JB.
Son acolyte a, quant à lui, réussi à se sauver en prenant ses jambes à son cou.
Le mauvais garçon a été amené à la base de la Police criminelle sise au quartier Cité pour y recevoir une correction à la hauteur de son comportement et de son âge.
Selon le caire Karamoko DOSSO, chef de l’anterne régionale de la police criminelle de San-Pedro, Keita Sékou a été remis à sa famille afin qu’elle lui tire les oreilles à l’effet de le remettre sur le droit chemin.
Source: Échos Police criminelle San Pedro
Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.