Côte d'Ivoire : Une proche de Soro urgemment convoquée à la police, les raisons – IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéPolitique

Côte d’Ivoire : Une proche de Soro urgemment convoquée à la police, les raisons

Publicités

Au lendemain de la rencontre de GPS au siège du PDCI, Anne-Marie Bonifon a été convoquée par la Direction générale de la police nationale.

Publicités

Selon le Conseil de cette proche de Guillaume Kigbafori Soro, « l’objet de ladite convocation verbale portait sur le discrédit à un jugement rendu par la justice qui aurait frappé de dissolution GPS ».

Samedi 19 novembre 2022, le mouvement politique Générations et peuples solidaires a tenu une rencontre au siège du PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire) d’Henri Konan Bédié, sis à Cocody. Il était question pour les soroistes de procéder à la remise du rapport de fusion des partis et mouvements proche du GPS.

Deux jours après la tenue de l’événement, Anne-Marie Bonifon, la coordinatrice de Générations et peuples solidaires, a reçu une convocation verbale de la part de la Direction générale de la police nationale.

Le collectif des avocats de Guillaume Kigbafori Soro et GPS ont fait savoir dans un communiqué qu’après la rencontre dans les locaux de la Police nationale, « l’objet de ladite convocation verbale portait sur le discrédit à un jugement rendu par la justice qui aurait frappé de dissolution GPS ».

Publicité

LIRE AUSSI : Urgent : L’électricité coupée dans toutes les régions ukrainiennes ; ce qui s’est passé

Publicité

De son côté, « le Conseil a judicieusement fait remarquer que la décision en date du 23 juin 2021 du Tribunal criminel d’Abidjan dont il s’agit avait fait l’objet d’un recours en appel suivant le procès-verbal de déclaration d’appel n° 676 du 25 juin 2021 ».

Annonce

« L’appel interjeté contre ladite décision, interrompt l’exécution de la décision de sorte que le mouvement GPS reste parfaitement en droit de continuer ses activités et ne commet aucune infraction aux lois de la république en organisant des manifestations », ont poursuivi les avocats.

LIRE AUSSI : Libération des 46 soldats : Africa Intelligence fait des révélations sur les nouvelles conditions imposées par Bamako

Anne-Marie Bonifon a déjà séjourné à la MACA (Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan) après cinq mois de détention. La coordinatrice de GPS avait été interpellée en août 2020 pendant une manifestation contre la candidature d’Alassane Ouattara à l’élection présidentielle d’octobre.

Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

N'Gloa Kwame

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!