331 vues331 vues

CÔTE D’IVOIRE SUPPOSÉES REMÈDE CONTRE LE CORONAVIRUS, À ABIDJAN ON SE RUE SUR LES FEUILLES DE NEEM

CÔTE D’IVOIRESUPPOSÉES REMÈDE CONTRE LE CORONAVIRUS, À ABIDJAN ON SE RUE SUR LES FEUILLES DE NEEM

En attendant la fin du débat sur l’efficacité de la chloroquine dans la maladie à Coronavirus, à cette heure à Abidjan, les espoirs se fondent sur les feuilles de neem. Supposés remède miracle, ces arbres sont pris d’assaut dans la capitale économique en ce moment.Révélé par la rumeur, c’est en tout cas la nouvelle vedette dans la lutte contre le COVID-19 à Abidjan, au delà de la chloroquine à cette heure sujet d’un débat mondial.

Le margousier ou le neem, arbre ordinaire au paysage de la capitale économique aurait des vertus originales contre la maladie à coronavirus selon la croyance populaire à la faveur de la psychose.La plante originaire d’Inde appartenant à la famille des Meliaceae, s’est vue propulser au premier rang des remèdes miracles. À Cocody en l’occurrence où la nouvelle est apparue comme un véritable espoir, l’on a assisté à un engouement spectaculaire dans les rues.

Parallèlement, s’est aussitôt développée une activité commerciale de feuilles de neem. En vente à certains endroits de la commune au prix de 500Fcfa, les personnes se sont précipitées de se les arracher comme des petits pains. D’autres par compte, se sont contentés de grimper aux arbres au niveau du secteur Saint Jean pour emporter des branches. D’où la rumeur tire son origine ?

Selon l’ hypothèse populaire, le neem serait l’essence même de la chloroquine, molécule à cette heure encouragée par nombre de scientifiques dans le traitement du coronavirus. De plus, ” Il a été prouvé que le neem est un excellent antiseptique et antiparasitaire. Il est aussi un dépuratif sanguin et un anti-arythmique” ont tenté d’expliquer les adeptes.

En dépit donc du scepticisme de certains professionnels de santé interrogés sur la question, s’opère dans la tourmente de la pandémie la ruée vers les margousiers, empreinte des abidjanais en quête d’espoir pour l’heure. Scientifiquement prouvé par ailleurs, les feuilles de neem ou margousier contiennent entre autres : nimbine, nimbinène, nimbandial, nimbolide, quercétine.

L’extrait méthanolique est antipyrétique, analgésique, anti-inflammatoire avec une capacité à inhiber l’agrégation des plaquettes. L’extrait aqueux est modérément anti-infectieux et anti-inflammatoire, et semble-t-il anti-ulcéreux gastrique, s’il est très concentré il semble antiviral.

L’extrait hydroalcoolique serait modérément diurétique (étude clinique chez des patients en anasarque avec un sel de nimbinine). Et les feuilles seraient enfin spermicides (anticonceptionnelles)Koaci

Publicités

44 pensées sur “CÔTE D’IVOIRE SUPPOSÉES REMÈDE CONTRE LE CORONAVIRUS, À ABIDJAN ON SE RUE SUR LES FEUILLES DE NEEM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.