JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
315 vues
315 vues

Covid-19, le danger a nos portes: Le ministère de la Santé alerte sur les décès de sujets jeunes sans antécédents médicaux

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Le ministère de la Santé alerte sur les décès de sujets jeunes sans antécédents médicaux

Abidjan, le 29 juin 2020 – Le conseiller technique du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Edith Clarisse Kouassy, a déploré, le vendredi 26 juin 2020 au cours d’un point presse quotidien sur la gestion du coronavirus à Abidjan, les décès de jeunes patients du Covid-19, sans antécédents médicaux et appelé les populations à un changement de comportement.

« Nous avons enregistré le jeudi 25 juin, deux décès liés à la Covid-19. Il s’agit d’un enfant de 7 ans et d’un adulte de 39 ans. Ces malades n’avaient aucun antécédent médical particulier », a révélé Dr Edith Clarisse Kouassy. Appelant les populations à la vigilance.

Malheureusement, souligne le conseiller technique du ministre Aka Aouélé, les données de ces derniers jours montrent une augmentation des cas de sujets jeunes (de 1 à 30 ans) avec des décès d’enfants ou de jeunes sans pathologies chroniques sous-jacentes.

Face à cette pandémie qui frappe mortellement tous les âges, elle en appelle à la responsabilité de tous. Elle a exhorté les populations à un changement de comportement et au respect scrupuleux des mesures barrières, seul gage d’une protection efficace dans la lutte contre la Covid-19, en Côte d’Ivoire.

Dr Edith Clarisse Kouassi a, par ailleurs, indiqué que dans la période du 19 au 26 juin 2020, 4 787 cas positifs ont été enregistrés sur 49 352 échantillons prélevés.

Selon elle, ces données montrent une circulation active du virus, surtout au niveau communautaire dans le Grand Abidjan, épicentre de la pandémie. Le non-respect des mesures sécuritaires et sanitaires dont les mesures barrières à tous les niveaux risque d’hypothéquer le processus de retour à situation normale.

Source: CICG

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail
Publicités
315 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.