Crise énergétique: ce qui va se passer en juillet et Aout

Crise énergétique: ce qui va se passer en juillet et Aout

Vendredi 07 mai 2021, au cours de la conférence de presse, à l’immeuble Sciam, le Directeur Général du groupe CIE-SODECI, Ahmadou Bakayoko, a annoncé un planning de rationnement dès lundi 10 mai 2021.

Le Gouvernement ivoirien, dans le cadre de la gestion de la crise de l’électricité, avait décidé d’épargner les ménages. Malheureusement, le niveau de déficit constaté actuellement oblige, selon le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Énergie, Thomas Camara, à toucher les ménages.

Voir aussi: Dossier Thomas Sankara: Blaise Compaoré devant la justice

Ainsi, en plus des industriels qui subissent depuis un moment des coupures, désormais les ménages seront impactés selon un plan de coupure qui sera publié dès la semaine prochaine. L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse organisée vendredi 7 mai 2021 par le ministre Thomas Camara, à l’immeuble Sciam, à Abidjan-Plateau.

Il a souligné qu’il s’agit d’une situation conjoncturelle qui va durer trois mois. « On a déjà traversé un mois, il reste encore deux mois. Cette situation conjoncturelle est liée au fait que la production d’électricité est insuffisante pour couvrir l’ensemble de la demande, ce qui nous emmène à rationner la disponibilité d’électricité aux ménages et aux industriels », a-t-il justifié.

Thomas Camara est convaincu que la situation va s’améliorer au cours des deux prochains mois, et qu’au mois de juillet, il sera possible de retrouver l’équilibre.

Le ministre a rassuré que des actions sont en cours pour réduire la période de rationnement. Il a évoqué des solutions pérennes pour faire face à une éventuelle situation de crise de l’énergie. « Nous avons un plan de production jusqu’en 2030 qui prévoit la mise en œuvre d’ouvrages thermiques, d’ouvrage hydrauliques, solaires et l’usage de la biomasse », a-t-il mentionné.

A ne pas manquer: Cote D’ivoire: 06 victimes dans l’attaque d’un car

La Côte d’Ivoire fait face à une crise dans le secteur de l’électricité qui connaît des perturbations depuis novembre 2020. Thomas Camara, ministre des Mines, du Pétrole, de l’Energie et des énergies renouvelables a donné les informations d’ensemble sur la situation qui prévaut et les solutions déployées.

Avant toute chose, il a exprimé les « regrets » aux populations et aux industriels. Il a indiqué qu’il y aura des coupures de courant de 6h en cumulé par jour avec une « priorité donnée à la journée ».

« Le lundi, le programme sera communiqué pour plus de visibilité” a indiqué Ahmadou Bakayoko qui a annoncé que les industriels auront ainsi un « nouveau programme » avec des tranches de 16 à 48h.

« La production nationale d’électricité, depuis novembre 2020 est secouée par des incidents techniques imprévus. Pour compenser ces incidents techniques, nous avons dû utiliser les réserves d’eau dans les barrages. Plusieurs incidents sont survenus le 12 avril, le 20 avril et le 30 avril 2021. Des incidents sur les lignes de haute tension ont aggravé le déficit en énergie. La production hydraulique reste impactée. Le barrage de Buyo a subi une perte de 75% de son niveau d’eau. Ce n’est que conjoncturel. Le retour à la normale est prévue en juillet pour retrouver notre équilibre » a expliqué Thomas Camara.

Avec ces «incidents », la Côte d’Ivoire a dû revoir ses engagements vis-à-vis des pays qui lui achètent du courant électrique. Les exportations ont été réduites de 200 MW à 60 MW.

« Nous avons réduit considérablement l’exportation vers les pays auxquels nous livrons de l’électricité » a soutenu M.Camara.

Publicités