Dossier : Cultes religieux au Bénin, l’enfer des uns fait les affaires des autres

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Si le Bénin est perçu et reconnu comme le pays du « Vodoun», il n’est pas hyperbolique de considérer ce petit territoire de l’Afrique de l’ouest, coincé entre le Togo et le Nigéria, comme le pays des « églises nouvelles». Elles foisonnent dans le pays, ces maisons de dieu. Elles poussent comme des champignons. Dons toutes les rues, dans tous les quartiers des principales villes du pays, et même dons les contrées insoupçonnées. Pour la bonne parole du Christ « ressuscité pour nous ? ». Pas évident. Ces supposés temples de Dieu prêchent plutôt pour leur chapelle, au sens propre du terme. Et Ça génère d’argent. Des millions. Parfois des milliards. A l’église, sur le boulevard de l’arnaque, où les affaires des uns font l’enfer des autres. Dossier.

« L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu ». Luc 4, 4. Fort de ces paroles saintes, des centaines de milliers de Béninois se laissent aisément blaser par de bons diseurs de paroles surgis de nulle part, investis de la divine mission de convertir et de récupérer les âmes perdues, à cause du péché Souvent tirés à quatre épingles, bible en main, ils sillonnent les quatre coins du pays en quête de brebis égarées qu’ils se proposent alors de ramener sur le chemin du paradis terrestre.Publicités

Ressortissants du Nigeria, du Cameroun, du Togo, du Gabon, du Ghana, pour ne citer que ces pays, et bien entendu du Bénin, ils installent leurs temples tels des de petites et moyennes entreprises-PME- El à la vérité, ces églises qui foisonnent au Benin, ne sont pas trop loin qu’ils sont trop loin des PME. Certaines rivalisent d’ailleurs avec les véritables entreprises ou industries, regard du chiffre d’affaires réalisé par ces « maisons de Dieu ».

Au nom du très haut, du fric et du fiel

Les promoteurs des nouvelles églises, affabulés de ronflants et prestigieux titres du genre « apôtre, pasteur, guide, prophète et j’en oublie, mais en réalité, véritables « gourous nouvelle génération », ne manquent pas d’inspiration pour séduire leurs adeptes et partant, les gruger de leurs biens. Ces « escrocs prophétisent, délivrent ou encore bénissent seulement après avoir reçu une offrande », dénonçait déjà, non sans amertume, le pasteur Marcello Jérémie Tunasi, lui, réellement converti pour sauver les « âmes en perdition ».

 Et l’homme de Dieu ne s’arrête pas là. Il renchérit, désapprouvant ouvertement les pasteurs, apôtres, prophètes et que sais-je encore qui se livrent à ces basses pratiques, en violation des principes moraux si chers aux églises-les vraies- « Ces procédés ne sont pas bibliques et ils sont dangereux », selon le pasteur Marcello.

En effet, nombreux sont-ils, ces promoteurs d’églises, à troquer leurs caractères de loups assoiffés de gain facile, pour la candeur d’un agneau. Et ces marchands et vendeurs d’illusions, c’est ce qu’ils sont- proclamés promoteurs d’églises, auraient pu se faire accepter de la société s’ils exerçaient leur art sans préjudices pour les leurs adeptes, souvent des analphabètes ou intellectuels en quête de fortes sensations-Malheureusement, ces prestataires en « foi chrétienne » ne boudent pas leur plaisir de dépouiller leurs convertis de leurs maigres revenus, au nom de Dieu, le Très Haut.

 « La religion est l’opium du peuple »

Et au nom du même Très Haut, toutes les pratiques sont autorisées par ces manipulateurs. Des pratiques dégradantes, inhumaines dans lesquelles excellent ces agresseurs spirituels à effet de combler le vide ressenti par les adeptes, cause de leur adhésion auxdites églises. Comme thérapie au « mal », on a vu des « guides » demander à leurs fidèle s de brouter de l’herbe, tes des herbivores assoiffés. On a vu des gourous marcher sur des fidèles, prêchant la bonne nouvelle de délivrance.

On a vu des gourous demander à leurs fidèles femmes de se mettre complètement à poil, c’est-à-dire nues comme des vers, seule condition pour entrer en contact avec le Seigneur. Des responsables de ces églises interdisent à leurs fidèles de consulter un médecin en cas de maladie. D’autres encore soumettent leurs adeptes à une tenue vestimentaire à la limite ridicule, alors qu’eux-mêmes sont des abonnés des grands magasins de prêt à porter…

On pourrait multiplier les exemples. En somme, dans ces églises, l’affairisme rime avec les supplices imposés aux fidèles. Ainsi, demande-t-on aux convertis de contribuer obligatoirement au rayonnement de la « maison de Dieu » à traverses participations. A cet effet, des fidèles versent parfois la totalité de leur salaire mensuel.

Des adeptes se sont débarrassés de leur véhicule au profit du pasteur, devenant piétons. Au sein de ces églises, les supposés hommes de Dieu rivalisent d’inspiration pour aggraver l’état moral, voire matériel de leurs adeptes. Des souscriptions volontaires sont initiées, devant aboutir à des crédits qu’aucune institution financière ne se hasarderait à accorder. Et ce n’est pas fini. La dernière actualité en la matière reste l’alléchante offre de Parfaite de Banamè à ses « ouailles ».

 S’inscrire pour 30 000ou 40 000FCFA et bénéficier d’un crédit-immobilier à hauteur de 150 à 300 millions de nos francs. (Voir encadré). La CRIET se serait déjà saisie de ce qui ressemble fort à une arnaque. Et cette situation n’est curieusement pas isolée dans le pays. Un certain expatrié se livrerait à la même pratique avec ses fidèles. « La religion est l’opium du peuple », signalait Karl Marx. On était en 18431e communiste, sans doute en avance sur ses camarades, ne pensait pas si bien dire.

Message de Parfaite Daagbo à ses fidèles…

« Fils et filles de Dagbo, comment allez-vous? Tout le monde se porte bien j’espère ? Je sais que vous ères impatients par rapport à notre projet (rire). Mais voyez-vous, tout est planification ; tout se planifie dans cette vie. Certains dossiers ont été déposés tardivement. Il fallait donc revoir rouie l’organisation. A présent, tout semble prêt. Vous serez bientôt libérés, satisfaits. Je vous informe que ceux qui avaient sollicité des prêts-Immobiliers pourront être servis aussi Savez-vous ce qu’est un prêt-immobilier ?

Il s’agit d’un prêt sollicité pour construire une maison ou toute autre s infrastructure. Ceux qui avaient sollicité le prêt-immobilier s’étaient manifestés sur le site On avait alors envisagé traiter leur cas après, séparément. Mais au  regard des nombreuses formalités inhérentes au projet, s nous avons finalement jugé utile de cumuler les deux cas. Vous savez, le projet a nécessité trop d’efforts. Il faut mener des enquêtes, procéder à des vérifications, diocèse par diocèse, église par église, s’assurer que le requérant est bien un adepte de Daagbo, vérifier son assiduité aux cultes et bien d’autres chose encore.

 Sinon, on va satisfaire des intrus, des faux fidèles au détriment des vrais fils et filles de Daagbo. C’est pourquoi les choses ont un peu traîné. A présent que ce processus est terminé, deux jours ont été retenus pour les inscriptions. Et vous devez vous grouiller pour être prêts dans ce délai. Ainsi, ceux qui le désirent pourraient bénéficier, et du simple crédit, et du crédit-immobilier Pour les inspirions, ceux qui ont sollicité le prêt-immobilier doivent s’inscrire sur le site mardi, toute la journée, et mercredi, toute la journée aussi les inscriptions sont impérativement closes le mercredi soir. Aucune séance de rattrapage ne sera organisée.

Voici les conditions. La messe est obligatoire. Pour y participer, il faut d’abord verser 2000 FCFA, contre reçu. Ensuite, pour le prêt-immobilier, les «  Zohouncla » doivent verser trente mille francs pour un prêt compris entre 100 millions et 150 millions de FCFA. Les «  Kaka-nakou Egblémakou » doivent verser, eux, 1.5000Icfa. En retour, ils pourront bénéficier d’un prêt compris entre 200 millions et 300 millions de FCFA.

S’agissant du remboursement, aucune contrainte ne sera exercée sur vous. Vous rembourserez en tenant compte de vos possibilités financières. Mieux, le cas échéant, on pourrait n’exiger de vous que la moitié ou les 3/1 du crédit alloué. Nous verrons bien, le moment venu, avec notre équipe. Puisque le crédit consenti n’a pas été investi dans une affaire pour générer des bénéfices ci qu’il est destiné exclusivement à construire une maison, on verra donc les conditions de remboursement.

Si vous êtes intéressés, alors, dépêchez-vous et rendez-vous sur le site pour vous inscrire. Mardi et Mercredi. Sachez qu’aucune banque au monde n’octroie de près à ces conditions. C’est-à-dire sans exiger de caution ou de garantie. C’est donc une aubaine inespérée, une faveur inestimable. On ne force personne à souscrire. Si quelqu’un estime que c’est une arnaque, qu’il reste chez lui. Aucune banque ne peut vous octroyer un tel crédit sans conditions. Donc, dépêchez-vous pour que les millions tombent sur vous et qu’on ferme cette page. Merci. Voilà le Message que je voulais vous porter ».

 La Dépêche

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail
Publicités

Une pensée sur “Dossier : Cultes religieux au Bénin, l’enfer des uns fait les affaires des autres

  • 18 juillet 2020 à 3 h 28 min
    Permalink

    I am the manager of JustCBD Store brand (justcbdstore.com) and I am currently looking to broaden my wholesale side of company. It would be great if someone at targetdomain give me some advice . I considered that the most effective way to accomplish this would be to connect to vape shops and cbd retail stores. I was really hoping if anybody could recommend a trustworthy web-site where I can buy Vape Shop B2B Database I am already checking out creativebeartech.com, theeliquidboutique.co.uk and wowitloveithaveit.com. Not sure which one would be the very best selection and would appreciate any advice on this. Or would it be easier for me to scrape my own leads? Suggestions?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.