Drame sous le 4e Pont d’Abidjan : un jeune homme retrouvé mort d’une overdose, les faits IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéDivers

Drame sous le 4e Pont d’Abidjan : un jeune homme retrouvé mort d’une overdose, les faits

Publicités

Le corps sans vie d’un homme a été découvert le samedi 29 juin 2024, dans la commune mouvementée d’Adjamé à Abidjan, apprend-on de Linfodrome.

Publicités

Le samedi 29 juin 2024, dans le quartier animé d’Adjamé à Abidjan, le jeune homme S.A. a entrepris sa promenade quotidienne dans les rues de son quartier, où il a l’habitude de se joindre à quelques amis pour boire un verre dans les bars et cabarets d’Adjamé. Le jeune S.A., dont la réputation d’abus de consommation est bien établie, attire inévitablement l’attention dans tous les bars de sa commune. Le « Koutoukou », une boisson alcoolisée traditionnelle élaborée à partir du jus de palme, a malheureusement conduit un jeune homme de 27 ans à en devenir dépendant. Lorsqu’elle est consommée selon les traditions, cette liqueur peut s’avérer particulièrement forte et potentiellement dangereuse en cas de surconsommation.

Guidé par sa dépendance, S.A. s’est lancé dans une randonnée alcoolique, enchaînant bars et boîtes de nuit, ingurgitant verres sur verres jusqu’à ce que ses jambes flanchent et son regard se vide, signe de son ébriété avancée. Le jeune alcoolique éprouvait des difficultés à trouver son inspiration dans la consommation du « koutoukou ». Néanmoins, il finit par faire de cette boisson, dont le degré d’alcool était inconnu, sa boisson préférée. Il portait toujours une bande attachée à son pied, cachant quelque chose qui aurait pu compromettre sa poursuite de l’alcoolisme. Après avoir visité plusieurs bistrots, le jeune homme de 27 ans éprouvait des difficultés à s’exprimer lors d’une discussion avec ses amis. Il a donc décidé de rentrer chez lui.

Se déplacer d’un endroit à un autre représentait un véritable défi pour lui, alors il s’est laissé emporter par le vent. Finalement, il s’est retrouvé au parc de bétail d’Attécoubé avant d’emprunter la ligne du quatrième pont. Ce n’est qu’après plusieurs tentatives et efforts qu’il a finalement trouvé refuge sous l’un des piliers de cette infrastructure routière. Après cet effort surhumain, S.A. montre des signes préoccupants.

En effet, les rumeurs indiquent que sa respiration devenait de plus en plus lente, et la couleur de ses lèvres changeait soudainement. II suffoque et émet des ronflements. Des témoins et des passants le découvrent et alertent la police sur les lieux. Les policiers trouvent le corps de S.A., un homme de couleur, vêtu d’un short gris et d’un débardeur blanc. Le corps du défunt ne présente aucune trace de violence ou d’anomalie. Son corps a été transporté dans une morgue pour sa conservation.

Publicité

Publicité

Annonce
Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

Jean Camille H.

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!