Elle dénonce le choix du Premier ministre après sa rencontre avec la jeunesse

Elle dénonce le choix du Premier ministre après sa rencontre avec la jeunesse

Ce fut pourtant un selfie à l’occasion d’une rencontre entre le Premier Ministre et une trentaine de jeunes ivoiriens. Deux influenceuses faisaient partie du panel. Et leurs présences ainsi que des photos prises ce jour-là font polémiques. Des critiques fusent de partout sur internet. La vice présidente de l’univers des jeunes de Montezo, un village attié s’y met. Elle critique également ce fait et fait des propositions.

Voir aussi: Cote D’ivoire: le Rhdp, le Pdci et l’Udpci apportent leur “soutien” à Affi

Raymonde Roxy Kouassi, Vice Présidente de l’univers des jeunes de Montézo est également montée au créneau pour dénoncer la rencontre du Premier Ministre Patrick Achi avec une certaine jeunesse ivoirienne. Elle n’y va pas de mains mortes.

Extrait

« Le premier ministre Achi Patrick reçoit des jeunes pour comprendre leurs problèmes mais il invite les mauvaises personnes, des gens qui sont dans le peuple mais qui ne connaissent pas leurs problèmes et qui ne savent pas ce que les jeunes traversent. »

Puis, la jeune dame poursuit en posant les problèmes et en établissant des constats.

« Si le premier ministre doit convoquer des jeunes ivoiriens pour comprendre et améliorer leurs conditions, il y a des présidents de jeunes qui existent dans chaque ville et des représentants départementaux de jeunesse. 

Pour vraiment s’imprégner des réalités de la jeunesse ivoirienne, il faut que le premier ministre organise son emploi du temps de sorte à recevoir les Présidents de jeunesse de chaque département et par région sinon rencontrer  » des influenceurs/ses » Ce n’est pas la jeunesse ivoirienne qui l’a rencontrée. »

A ne pas manquer: Adama Bictogo au congrès constitutif: « on peut faire la politique et garder la fraternité »

Raymonde Roxy Kouassi va suggérer au Premier Ministre de véritables rencontres avec les représentants des associations de jeunes afin d’entendre les problèmes qui minent la jeunesse ivoirienne et d’y apporter les solutions.

« Nous sommes des millions de jeunes ivoiriens et nos représentants ont des choses à dire et des problèmes à suggérer. Ces influenceurs/ses ne sont pas nos représentants, ceux qui doivent parler en notre nom sont là ! Nous avons des portes-flambeaux qui nous côtoient chaque jour et à qui on exposent mieux nos problèmes et nos projets. 

 Tant que le premier ministre ne s’est pas adressé à ces responsables de jeunesse, personnellement je pense que cette rencontre est un forfait et une mise en scène. 

La jeunesse ivoirienne ne se résume pas à deux ou trois individus de réseaux sociaux. C’est une jeunesse avec des représentants, C’est une jeunesse qui peut exposer son problème par leurs présidents.»

Toutefois, le Premier Ministre, certainement, après avoir eu vent de la fumée de colère qui est apparue sur internet après la publication des photos sur les réseaux sociaux, a jugé bon d’intervenir en disant que cette rencontre était la première d’une série de plusieurs rencontres. Ainsi, il a promis rencontré des jeunes dans les universités, des centres de formation etc dans les jours à venir…

Publicités

JN