EN CÔTE D’IVOIRE, LES PRISONNIERS VIVENT L’APOCALYPSE SELON LE JOURNAL FRANÇAIS MEDIAPART

EN CÔTE D’IVOIRE, LES PRISONNIERS VIVENT L’APOCALYPSE SELON LE JOURNAL FRANÇAIS MEDIAPART

EN CÔTE D’IVOIRE, LES PRISONNIERS VIVENT L’APOCALYPSE SELON LE JOURNAL FRANÇAIS MEDIAPART

En urgence et face à la pandémie de Covid-19, les autorités ont suspendu pendant un mois les visites dans les 34 prisons du pays. Une nouvelle difficulté pour les détenus déjà sous-alimentés et fragilisés par des conditions sanitaires désastreuses.

Dans la cour centrale de la maison d’arrêt et de correction (MACA) d’Abidjan, la lumière du jour s’évanouit sur les façades craquelées. Les détenus sont en train de rejoindre leur cellule avec nonchalance quand des cris et des bruits métalliques en saccades déchirent le ciel.

« Aidez-nous, on nous laisse mourir à l’abandon ! »

Des hommes se sont suspendus aux grillages qui ceignent l’espace de promenade. Les gardes ne bronchent pas. À chaque visite de l’extérieur, institutions ou représentants d’ONG, c’est pareil : les détenus secouent les grilles pour attirer leur attention, comme si ceux-ci ne savaient pas déjà que les prisonniers vivent ici dans des « conditions de détention inhumaines », selon leurs propres termes.

A découvrir également

Publicités

JN