39 vues
39 vues

GESTION DE LA CRISE DU COVID-19 POURSUITE DE L’ENRÔLEMENT POUR LA CNI : LES FEMMES DE L’UFPDCI PARIS YVELINES INTERPELLÉES, S’INTERROGENT ET PRENNENT POSITION…

39 vues
Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

GESTION DE LA CRISE DU COVID-19?? POURSUITE DE L’ENRÔLEMENT POUR LA CNI : LES FEMMES DE L’UFPDCI PARIS YVELINES INTERPELLÉES, S’INTERROGENT ET PRENNENT POSITION…

DECLARATION DE L’UFPDCI PARIS YVELINES.

La Côte d’Ivoire est frappée comme tous les pays du monde par le CORONAVIRUS. Des mesures sont prises partout pour en arrêter la propagation.

Au regard de ce qui se passe en Côte d’ivoire, les femmes de l’UFPDCI sont interpelées et s’interrogent. Au bénéfice des NTIC, après concertation, les femmes de l’UFPDCI Paris Yvelines insistent sur le respect scrupuleux des consignes et des mesures barrières pour lutter contre la propagation du CORONAVIRUS.

Analysant la situation sociopolitique en Cote d’Ivoire, les femmes de l’UFPDCI Paris Yvelines

Jugent les mesures prises par le pouvoir, insuffisantes et souvent inappropriées face à la gravité de la situation sanitaire. Préconisent la subvention des produits de première nécessité afin de baisser leur prix et demandent une meilleure répartition nationale des aides diverses (masques, gel, gants etc.) s‘étonnent de la continuité des enrôlements pour les Cartes nationales d’identité CNI par le pouvoir, paradoxalement, en pleine période de confinement et de couvre feu. Contrairement au communiqué de l’ONECI en dehors de tout bon sens, cela augmente bien sûr, les risques de contamination des populations, accroit les iniquités et les inégalités.

Pour ce faire, les femmes de l’UFPDCI Paris Yvelines demandent la suspension pure et simple du processus de l’enrôlement pour les CNI par l’ONECI et proposent la PROLONGATION jusqu’en décembre 2021 au moins, de la validité des CNI arrivées à expiration.

En ce qui concerne les conséquences économiques et sociales de la crise du COVID 19 en Côte d’Ivoire où la précarité et l’informel dominent les activités, le pouvoir doit prendre ses responsabilités et trouver des solutions idoines de soutien aux populations et aux entreprises relativement aux sommes colossales, environ 1000 milliards annoncés et toutes les aides reçues.

En termes d’aides sociales significatives, les femmes de l’UFPDCI Paris Yvelines demandent la prise en charge et la GRATUITE de toutes les factures d’électricité et d’eau, pendant toute la durée de la crise du Coronavirus et du confinement de la population par l’Etat.

Des informations et des polémiques font état de tests de vaccinations contre le COVID 19 dans les pays africains. Les Femmes de la Délégation PDCI de Paris Yvelines interpellent le Président de la République, le Gouvernement et leur demandent de prendre la juste mesure du danger que cela représenterait, d’en cerner tous les aspects scientifiques, avant toute action ou aventure dans ce sens. La priorité est de privilégier la protection des ivoiriens.

Avec le Délégué Général DIOMANDE Youdé Adama, les femmes de l’UFPDCI de Paris Yvelines adressent leurs salutations militantes et leur soutien au Président du PDCI RDA, SEM HK. BEDIE, pour ses consignes aux Ivoiriens dans la lutte contre le Covid-19.

Fait à Paris le, 5 avril 2020

La Présidente de l’UFPDCI Paris Yvelines

Madame Solange KONAN

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail
Publicités
39 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.