Grâce présidentielle pour Laurent Gbagbo : Sam l'Africain tacle le président Ouattara – IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéPolitique

Grâce présidentielle pour Laurent Gbagbo : Sam l’Africain tacle le président Ouattara

Publicités

La décision d’Alassane Ouattara d’accorder la grâce présidentielle à son prédécesseur Laurent Gbagbo, continue de faire réagir diversement la classe politique ivoirienne.

Publicités

 

Dans son message à la nation à la veille de la célébration du 62e anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara annonçait une grâce présidentielle accordée l’ex Président Laurent Gbagbo ainsi qu’à deux anciens hauts gradés de l’armée. «Dans le souci de renforcer davantage la cohésion sociale, j’ai signé un décret accordant la grâce présidentielle à monsieur Laurent Gbagbo ancien président de la République », avait laissé entendre le locataire du palais présidentiel d’Abidjan.

 

Publicité

Réagissant, la Nouvelle Alliance de la Côte d’Ivoire pour la Patrie (NACIP) a tenu à saluer cette décision arrêté par le Chef de l’Etat, sans toutefois passer sous silence ses insuffisances. A l’en croire, «la Côte d’Ivoire a besoin de définitivement guérir des maux laissés et engendrés par la crise de 2010. Et pour y arriver l’amnistie nous semble mieux indiquée que la grâce. Pour nous, la grâce présidentielle accordée au président Laurent Gbagbo, est une « demie mesure », qui malheureusement expose la profonde méfiance qui règne encore dans les esprits et les cœurs». 

Publicité

LIRE AUSSI: Apoutchou National en couple avec Carina Style ? cette vidéo fait sensation !

Annonce

C’est pourquoi le parti conduit par Mohamed Sam Jichi, dit Sam l’Africain «demande à son excellence Mr le Président de la République de procéder à l’amnistie pure et simple de son prédécesseur et de tous les autres prisonniers de la crise ivoirienne pour définitivement tourner cette page sombre de l’histoire de notre pays. Car contrairement à la grâce, l’amnistie efface les condamnations prononcées , elle supprime rétroactivement le caractère délictueux des faits. Aucune information ne figure plus sur le casier judiciaire du bénéficiaire de l’amnistie, ce qui n’est pas le cas de la grâce présidentielle».

 

Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

N'Gloa Kwame

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!