Grosse hémorragie chez Affi : Agnès Monnet, Amani N’guessan, et une dizaine de cadres chez Simone Gbagbo pour demander pardon à Laurent Gbagbo et réintégrer le FPI

Grosse hémorragie chez Affi : Agnès Monnet, Amani N’guessan, et une dizaine de cadres chez Simone Gbagbo pour demander pardon à Laurent Gbagbo et réintégrer le FPI

C’est par un après midi de joie et de retrouvailles que le front populaire ivoirien de Laurent Gbagbo, a célébré à la résidence de madame Simone Gbagbo le retour au bercail d’Agnès Monnet, d’Amani N’guessan Michel, et d’une dizaine de cadres du FPI faction Affi N’guessan, a appris un journaliste d’Ivoirebusiness.

En effet, les membres du secrétariat général du Front populaire ivoirien (FPI) conduits par la 2e vice-présidente Simone Ehvet Gbagbo, et le secrétaire général Dr Assoa Adou, ont reçu la visite le mardi 10 septembre 2019 à la Riviera Golf, de madame Agnès Monnet ex-secretaire générale du FPI d’Affi , d’Amani N’guessan Michel ex-vice-président du FPI faction Affi, et d’une dizaine de cadres de cette frange dissidente du FPI, venus demander pardon au Président Gbagbo et réintegrer son parti.

Avec émotion, AGNES MONNET, au nom de cette délégation composée d’une vingtaine de proches de Pascal Affi a livré un message dense. Tout en invitant le parti de LAURENT GBAGBO à accepter leur pardon.

« Nous nous présentons devant vous, dans l’humilité de l’enfant prodigue des Saintes Ecritures, dans la contrition de ce que notre posture d’antan a pu avoir comme effets regrettables, sur l’ensemble du parti et des premiers responsables.

Nous nous inclinons devant les peines endurées. Nous comprenons et comprendrons dans toute la mesure de notre intelligence humaine, les éventuels ressentiments en notre endroit. (…) La direction du parti est dans la dynamique de la réconciliation, mais nous voulons en être également des acteurs à part entière pour les taches de mobilisation sur le terrain.

Nous nous mettons à la disposition des instances du parti afin de poursuivre sous le leadership incontesté du Président LAURENT GBAGBO, la lutte pour la démocratie, le progrès et la souveraineté de la cote d’ivoire. Je réitère nos sincères remerciements au président du parti, le président LAURENT GBAGBO pour la confiance renouvelée. Vifs et fraternels remerciements aux camarades membres du secrétariat général du parti d’avoir accepté de nous recevoir. Nous vous traduisons notre grande émotion de nous retrouver devant vous. Nous apprécions votre esprit d’ouverture. Malgré les vicissitudes, vous avez réussi à maintenir le parti fort, car solidairement ancré dans l’esprit combattif qui caractérise LAURENT GBAGBO et l’a toujours caractérisé. »

En réponse, SIMONE GBAGBO, au nom des membres du secrétariat, a salué le retour de la délégation au FPI.

« Je vous félicite pour votre démarche. C’est un acte courageux que vous prenez. (…) Les décisions du congrès de MAMA ont radié pascal affi n’guessan et les portes restent cependant ouvertes, pour les autres. Nous étions en attente de votre réintégration avec une procédure qui est différente de celle qui concernerait affi n’guessan s’il décidait de revenir un jour. (…) C’est l’honneur qui est en jeu, c’est le sentiment d’échec ou de mauvaise analyse qui est en jeu.

Vous avez passé outre, pour faire le rapprochement, je vous présente mes félicitations. Vous avez prononcé des mots très forts. Vous avez eu le courage de demander pardon. Je vous en félicite. A notre tour, nous avons accepté de vous accorder notre pardon. Le secretariat général vous souhaite un bon retour. Le reste, on le décidera ensemble. Ce processus de réconciliation est le symbole de la réconciliation nationale », a déclaré SIMONE GBAGBO dans un tonnerre d’applaudissements.

Notons que ACHO ACHO ALBERT, maire indépendant d’Agboville, a profité de l’occasion pour annoncer son appartenance officielle au parti de LAURENT GBAGBO.
Ces cadres du FPI anciennement proches d’Affi N’guessan qui ont présenté leurs excuses au secrétariat général du FPI, outre AGNES MONNET et AMANI N’GUESSAN MICHEL, sont : PAUL WOOD AGNERO, AKICHI MOBIO, MIEZZAN BROU, DUA CAMILLE, DONGOH ASSANVO, VALERIE YEHIRI, SEKA BOTCHI LEON HENRI, EMOS née N’GUESSAN ADJOUA SUZANNE, N’DAHOULE RENE, BABY YAO CHANTAL.

Par Ivoirebusiness

A découvrir aussi

Publicités

ivoiretv5