J’ai 17 ans et j’ai mis enceinte ma tutrice de 38 ans

J’ai 17 ans et j’ai mis enceinte ma tutrice de 38 ans
Je suis dans de beaux draps. Elève en classe de Première, je fréquente un établissement scolaire de l’intérieur du pays.
En effet, j’ai 17 ans et j’ai mis enceinte ma tutrice de 38 ans, et cela me met dans des gros problèmes en ce moment.
Etes vous témoin d’un fait? envoyez nous vos histoires et nous les publierons pour vous. Envoyez nous vos histoire au lien suivant: https://t.me/ivoiretv5
Mon père, après avoir tout fait pour me maintenir à Abidjan, a dû se résoudre à me laisser continuer mon année dans cette ville de l’intérieur puisqu’il ne pouvait pas payer une école privée pour moi (Je suis dans le public). Il m’a donc confié à un de ses camarades. Malheureusement, ce dernier a été muté, lui aussi, dans une autre ville. Mais avant de partir, il m’a confié à une dame qui est devenue ma tutrice. J’ai 17 ans et elle 38 ans.
C’est une très belle femme, je l’avoue et juste avant les vacances, nous avons commencé une relation amoureuse. Je précise que ce n’est pas moi qui l’ai draguée. Je n’aurais même pas osé. Mais, elle a mis tout en œuvre pour qu’on ait des relations sexuelles et comme nous vivons seuls chez elle (dans sa 2 pièces), ma tutrice est devenue mon amante.
C’est une belle femme qui a jeté aux oubliettes les autres gars qui ne viennent plus à la maison depuis que notre histoire a commencé. Pour les vacances, elle a refusé que je parte voir ma famille. Nous sommes donc restés collé serré. Mon père ignore tout de cette histoire. D’ailleurs, devant lui, j’appelle la dame Tantie.
Jusque-là, tout s’est bien passé. Mais, le problème à présent, c’est que ma tutrice vient de m’informer que je l’ai enceintée et qu’elle est à trois mois de grossesse. C’est sa première grossesse, figurez-vous ! Jusque là, elle n’avait pas pu avoir un seul enfant… Or, moi, je suis jeune, j’ai mes études à continuer et je ne peux pas être papa maintenant, c’est trop tôt.
Je lui ai demandé si elle ne pouvait pas enlever, mais c’est hors de question pour elle et je la comprends. Elle souhaite donc déclarer l’enfant à son nom en attendant que je sois plus grand parce que si mon père apprend ça, je suis foutu. Et elle aussi risque d’avoir des problèmes. Que faire ? Aidez-moi !
Publicités