“Je peux dire que je suis déçu”, Affi N’guessan se prononce sur la candidature de Gbagbo à la présidentielle de 2025 | IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéPolitique

“Je peux dire que je suis déçu”, Affi N’guessan se prononce sur la candidature de Gbagbo à la présidentielle de 2025

Publicités

Invité de l’émission « Sans réserve » diffusée sur NCI, Pascal Affi N’guessan, président du Front populaire ivoirien (FPI) s’est prononcé sur la candidature annoncée de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, à la présidentielle de 2025.
« Sur cette question, je peux dire que je suis déçu. Je n’ai pas imaginé cela et lorsque je le vois aujourd’hui dans l’arène politique, je peux dire que j’en souffre », a déclaré Pascal Affi N’guessan.

Publicités

L’ancien Premier ministre ivoirien, qui s’exprimait sur la candidature annoncée de Laurent Gbagbo à la présidentielle de 2025, a expliqué qu’avec la dimension atteinte au niveau international, Laurent Gbagbo ne doit pas se « remettre dans le marigot politique ».

« Si j’ai l’occasion de le rencontrer, je lui dirai. J’avais dit à Toevodjré que ce que le président va faire s’il sort de prison, c’est de contribuer à la réconciliation nationale. De telle sorte que si un jour Dieu le rappelle, ce ne sont pas seulement les militants du FPI qui l’accompagnent, mais toute la Côte d’Ivoire. Pour tout ce qu’il a apporté. Malgré l’injustice qu’il a vécue, il est revenu, a prôné la réconciliation. Il a fait en sorte que tous les Ivoiriens se retrouvent. Pour moi, c’est ce qui aurait été un acte de grandeur », a-t-il expliqué, soulignant qu’il y a plusieurs façons de contribuer à l’histoire et à faire avancer un pays.

« C’est à ce moment précis où le pays est divisé, où les fils et les filles du pays se sont affrontés, utiliser l’aura, le prestige qu’on a pour prôner la réconciliation, c’est un acte historique. Il aura marqué l’histoire de notre pays », a exprimé M.Affi, soulignant qu’Alassane Ouattara, le président ivoirien dont la candidature à un quatrième mandat est souhaitée par ses partisans, se trouve dans la même situation.

L’ex-chef d’État ivoirien, de retour en Côte d’Ivoire après une dizaine d’années de procès à la Cour pénale internationale, est le candidat désigné du Parti des Peuples Africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI) à la présidentielle de 2025. Samedi 10 mai 2024, il a été officiellement investi par son parti à l’issue d’une convention, en dépit de son inéligibilité à cette élection qui s’annonce cruciale pour l’avenir de la Côte d’Ivoire.

Publicité

 

Publicité

Annonce
Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

Jean Camille H.

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!