KOUMASSI / LE MAIRE CISSE BACONGO MET LE COMITÉ COMMUNAL DE LUTTE CONTRE LES PANDÉMIES EN ÉTAT D’ALERTE

KOUMASSI / LE MAIRE CISSE BACONGO MET LE COMITÉ COMMUNAL DE LUTTE CONTRE LES PANDÉMIES EN ÉTAT D’ALERTE

Lutte contre le CoronavirusKOUMASSI / LE MAIRE CISSE BACONGO MET LE COMITÉ COMMUNAL DE LUTTE CONTRE LES PANDÉMIES EN ÉTAT D’ALERTE Face à la pandémie du Coronavirus déclarée urgence de santé mondiale par l’OMS, le monde entier est en détresse en même temps qu’il est en état d’alerte maximale.

Et la Côte d’Ivoire notre pays n’est pas épargnée par ce fléau, car selon les statistiques, elle a, à ce jour, quatorze (14) cas dont un guéri.Fort de cela, prenant la menace très au sérieux et soucieux du bien-être de ses administrés, le Maire Cissé Ibrahima Bacongo a pris la pleine mesure de la situation.

Ce faisant, il a activé le Comité communal de lutte contre les pandémies.Ce comité qui a tenu sa première réunion le vendredi 20 mars 2019, est composé de médecins, des adjoints au Maire et des Conseillers municipaux, des forces de défense et de sécurité, des chefs traditionnels et de communautés, des guides religieux, ainsi que des représentants des associations de femmes et de jeunesses.

Il s’est agi au cours de cette première rencontre de réfléchir sur les moyens à mettre en œuvre dans la commune de Koumassi pour l’application des mesures prises par le Conseil national de sécurité.

Et là-dessus le Maire Cissé Ibrahima Bacongo est allé très fort en mettant l’accent sur la sensibilisation à travers des brandings, des kakémonos et autres affiches qui retracent les recommandations arrêtées par le Gouvernement ivoirien pour éviter de contracter la maladie.

Aussi, Docteur Kouamé, médecin au District sanitaire de Koumassi a d’abord expliqué à l’assemblée que le virus Corona qui a été découvert depuis 1960, a une période d’incubation de deux (2) à quatorze (14) jours.

En outre, il a fait savoir dans son exposé que la main est le principal mode de transmission de celui-ci.Il a ensuite donné des explications détaillées quant aux mesures prises par le Conseil national de sécurité pour une meilleure compréhension de celles-ci par chacun des membres du comité,

avant de souligner que les habitants de Koumassi revenus de l’Europe dans cette période ont été répertoriés et sont suivis de près par des spécialistes de la santé.Les participants à cette réunion ayant relevé l’indiscipline et le non-respect des mesures de prévention par les populations,

il a été proposé la création d’un groupe WhatsApp pour les membres du comité et la mise en place d’un numéro vert pour joindre la gendarmerie et la police afin de signaler les comportements irresponsables de certains habitants de la commune face à ce mal pernicieux.

En ce qui concerne les marchés et les transports en commun, les membres du comité envisagent une sensibilisation avec des mégaphones pour expliquer aussi bien en français qu’en langues vernaculaires les bons comportements à adopter face au Covid-19.

Par ailleurs, Madame Diby Brigitte Yapo, Secrétaire général de la mairie, a invité les responsables d’associations à demeurer vigilants avant d’indiquer que la prochaine réunion du Comité communal de lutte contre les pandémies aura lieu le mardi 24 mars 2020 à la mairie.

Publicités

JN