Le vigile d’Arafat donne des détails jamais dévoilé sur son accident

Le vigile d’Arafat donne des détails jamais dévoilé sur son accident

Lui c’est Aimé Kouassi Kouamé, il était le vigile de la résidence du roi du coupé décale sise “Groupement4000 “ à Angré. C’est à travers le site internet de “ Vibe Radio “ qu’il décide de lever un coin de voile sur les derniers instants du “ Daishikan “ :

« Vers 16h le dimanche 11 Août, Patron Arafat m’a appelé pour me dire qu’il va sortir. Il m’a dit d’aller ouvrir la porte du garage et de lui apporter ses clés. Puisque c’est moi qui garde les clés de ses voitures, je lui ai apporté les clés de sa voiture BMW décapotable qu’il avait gagné au PRIMUD. Il s’est un peu énervé et m’a dit : « Toi, qui t’a demandé les clés de voiture ? Est-ce que je t’ai dit que je sors en voiture?

», a révélé le vigile, avant d’ajouter ajoute qu’au lendemain de son concert au Yelams, la star ivoirienne n’affichait pas bonne mine. L’on se souvient encore qu’avant sa tournée nationale dj Arafat révélait qu’il était durement boycotté, ce qui a normalement expliqué le manque d’affluence lors de ces derniers concerts.

« Toute la journée du Dimanche 11 Août, lendemain de son concert au Yelams, le Boss Arafat avait la mine serrée, comme une personne qui n’était pas vraiment dans son assiette. J’ai couru rapidement pour lui apporter les clés de la moto, il a récupéré et a démarré, il est sorti de la maison, il était pratiquement 16h. Il avait porté un tee-shirt blanc sur lequel il avait mis un jacket. Son «bon petit» Roméo l’avait déjà devancé en taxi. Dans leur causerie, ils disaient qu’ils devraient aller à Biétry rencontrer le mécano de la moto », a rajouté le jeune vigile de dj Arafat.

Source : opera.com

Publicités

JN