Liberia : Weah révèle les raisons de sa déclaration de défaite à la présidentielle 2023

Publicités

Le Président sortant du Liberia, George Weah, est revenue sur les raisons qui l’ont motivé à accepter sa défaite à la suite du second tour de la présidentielle 2023 et a laissé entendre qu’il n’est pas un Président du genre à manipuler des élections qui causeront la mort de nombreux innocents.

Publicités

Weah a fait cette déclaration devant les fidèles de l’église Forkly Klon Jlaleh Family Fellowship le dimanche 19 novembre 2023 à Monrovia. Pour avoir appelé et félicité son adversaire Joseph Boakai en tant que Président élu, Weah a déclaré que « La raison pour laquelle j’ai félicité Joseph Boakai ne concerne pas moi ; il s’agit du Libéria. Je vous l’ai dit un jour, je ne suis pas un homme politique, mais un administrateur, parce que si j’étais un homme politique, nous nous entretuerions maintenant », a estimé qu’il a perdu et a accepté son sort d’entrer dans l’opposition.

LIRE AUSSI : Man : une institutrice en état de grossesse et son fils de 7 ans retrouvés mort ég0rgés dans leur maison

Dans son futur rôle d’opposition, Weah s’est engagé à faire preuve de vigilance pour que le nouveau gouvernement tienne ses promesses électorales pour le bonheur du peuple.

Annonce unilatérale de défaite de Weah ?

La déclaration tardive du Président Weah dans la nuit du 17 novembre dernier pour reconnaitre sa défaite et félicité son adversaire Joseph Boakai n’est pas du gout de tous les militants de son parti, la Coalition pour le Changement Démocratique (CDC). Il ressort que certains membres du CDC ont exprimé leur mécontentement face à la décision « unilatérale » du Président Weah et ont soutenu qu’elle constitue une trahison de la confiance du peuple en reconnaissant sa défaite avant l’annonce des résultats définitifs. Ces militants mécontents ont fait valoir que Weah aurait dû au moins les informer de ses projets de concession.

Lors d’une conférence de presse hier dimanche, des membres du CDC ont fait cas de fraudes lors du second tour de l’élection présidentielle et ont déclaré que si le Président les avait consultés, ils auraient épuisé toutes les voies nécessaires avant de faire une quelconque concession.

LIRE AUSSI : Poutine réagit après la reconquête épique de Kidal par l’armée malienne 

En vue de se conformer à la décision de concession de défaite de leur leader et Président Weah, le Secrétaire général du CDC, Jefferson Koijee, qui est également le maire de Monrovia, a encouragé les partisans à accepter le résultat et à passer à autre chose. Koijee a encouragé les militants partisans frustrés à maintenir la paix et à se départir de toute idée d’une reprise de l’élection,

 

Publicités
Publicités
Quitter la version mobile