Madagascar : le Covid organics une arnaque ? La courbe grimpe de façon vertigineuse.

Passé l’engouement autour du Covid organics, il est temps d’observer les choses avec un esprit plus pragmatique et plus rationnel. Depuis le 19 avril et l’annonce en fanfare du Covid organics comme remède au Covid-19 par le président malgache en personne, aucun effet scientifiquement démontrable de ce produit n’est observable sur l’évolution de la maladie. La grande île malgache avait une courbe en dent de scie dans les semaines précédant cette annonce et cette tendance s’est maintenue dans les deux semaines suivant l’annonce.

Mais depuis quelques jours, on observe une élévation inquiétante de la courbe avec, par exemple, un record de 35 cas confirmés sur la seule journée d’hier (7 mai) dans un pays dont le plus grand nombre de cas confirmés, en une journée, n’avait jamais dépassé les quinze (15). Et pourtant, il est bon de rappeler que le Covid organics est censé agir aussi à titre préventif et que la quasi totalité des malgaches a déjà consommé ce produit. D’où sortent donc ces nombreux nouveaux cas de maladie à coronavirus ?

Rappelons que le pays enregistrait 117 cas depuis l’avènement de l’épidémie sur son territoire à la mi-mars dernière, avant l’annonce du Covid organics comme remède par les autorités. Aujourd’hui, le nombre de cas confirmés est passé à 193 malgré le remède. On pourrait croire que ce bonus de 76 cas confirmés est peu pour être alarmant. Certes ! Mais ce qui est assez curieux c’est que l’on continue d’enregistrer autant de malades alors que les malgaches consomment la fabuleuse tisane depuis plus de deux semaines. Bien-sûr que lorsqu’on fait cet étrange constat, il pourrait se trouver des personnes pour rétorquer qu’il n’y a que zéro (0) cas de décès jusqu’à présent.

Mais zéro cas de décès dans une proportion de 193 cas infectés, ce n’est absolument pas une prouesse. Plusieurs pays du monde avaient déjà connu des nombres de cas infectés bien supérieurs à ce chiffre sans connaître le moindre décès et ceci bien avant même l’avènement du fameux Covid organics. On sait tous que c’est la multiplication du nombre de cas infectés qui est problématique en ceci qu’elle augmente les probabilités statistiques de décès. Disons le franchement et fermement, si ce remède était si efficace qu’on le prétend, il n’y aurait plus de cas confirmés au delà de quatorze (14) jours.

La raison est simple: quatorze jours, c’est le nombre exact de jours qu’il fallait pour que toutes les personnes malades, sans le savoir, avant l’annonce du Covid organics fassent clairement la maladie. Si on ajoute à cela le fait que la tisane agit à titre curatif, ces personnes seraient déjà guéris jusqu’à ce jour et surtout elles n’auraient pas pu en contaminer d’autre car le médicament agit à titre préventif et les malgaches l’ont déjà tous consommé sans modération, vu que l’État en a fait la distribution dans tous les ménages et dans toutes les écoles. Pourquoi donc c’est après plus de 14 jours de consommation active de cette tisane par les malgaches que l’on observe le chiffre record de 35 cas confirmés en une seule journée depuis l’avènement de l’épidémie sur la grande île ? C’est une question question qu’on pourrait se poser.

Sans manifester d’opposition quelconque à l’adoption de ce remède, il est clair que l’évolution de la pandémie à Madagascar laisse dubitatif quant à l’efficacité pragmatique du Covid organics. On veut bien qu’un remède soit trouvé et surtout en Afrique. Mais il ne faudrait pas fermer les yeux sur centaines évidences pour autant. Il est heureux que le président malgache ait enfin accepté de pratiquer des essais cliniques, comme le recommandait l’OMS, pour juger de la fiabilité de ce remède. On en saura beaucoup plus dans les semaines à venir. Mais en attendant, reconnaissons ensemble qu’on ne saurait considérer cette tisane comme un remède en l’état actuel des choses.

Source : opera.com

Publicités

14 réflexions sur “Madagascar : le Covid organics une arnaque ? La courbe grimpe de façon vertigineuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.