Ouattara : Amnesty International lance une pétition contre le président et son gouvernement

Ouattara : Amnesty International lance une pétition contre le président et son gouvernement

Amnesty International accentue la pression sur le président ivoirien et son gouvernement. Pour obtenir de Alassane Ouattara et du ministère ivoirien de la Justice la libération de Pulchérie Édith Gbalé et de 5 autres femmes activistes emprisonnées, cette organisation internationale des droits de l’homme a lancé une pétition, ce jeudi.

Le cas des 6 femmes activistes arrêtées en marge des manifestations contre le troisième mandat et toujours détenues à la MACA préoccupe au plus haut point les organisations internationales dont Amnesty International.

« Alassane Ouattara, manifester est un droit. Nous vous demandons de libérer ces six femmes activistes arrêtées arbitrairement.», a tenu à rappeler, jeudi, Amnesty International au chef de l’État ivoirien investi, lundi pour un troisième mandat controversé.

Pour aller au bout cette mission de libération de ces prisonniers d’opinion en Côte d’Ivoire, l’organisation non gouvernementale a lancé une pétition permettant à tous ceux qui y souscrivent, quelque soit leur pays de résidence, d’envoyer directement un mail au président Alassane Ouattara dont le contenu est le suivant :

« Monsieur le Président, J’ai été choquée d’apprendre les arrestations de Pulchérie Edith Gbalet, Anne-Marie Bonifon, Ange-Marie Yeo, Henriette Sonnebo Guei, Naminata Koné dite Amy Diaga et Kouigninon Irène Pan épouse Todé. Je vous appelle à veiller à ce que ces femmes détenues arbitrairement soient libérées et que les charges contre elles soient abandonnées. La liberté d’expression et le droit de manifester pacifiquement doivent être garantis. Manifester n’est pas un crime. Bien cordialement », peut-on lire sur leur site.

Publicités

JN