Parti de Laurent Gbagbo: Ce qu’il faut savoir sur le nouveau parti du président Laurent Gbagbo

Parti de Laurent Gbagbo: Ce qu’il faut savoir sur le nouveau parti du président Laurent Gbagbo.
« Nous sommes dans une transition, en train de poser les jalons d’un nouveau départ …Mais ils nous ont poussés à ça. Nous entendons certaines personnes parler et écrire des choses dans une manœuvre de manipulation pour se présenter comme des victimes et exposer le président Gbagbo, le désigner comme le responsable de la rupture, celui qui n’a pas été à même de réunir toute sa famille.
Et ils disent qu’il ne peut pas faire la réconciliation de tous les Ivoiriens parce qu’il n’a pas pu faire la réconciliation du Fpi. Je voudrais dire, pour que la confusion sorte de l’esprit de tout le monde, que la réconciliation au sein d’un parti politique n’a rien à voir avec la réconciliation nationale Un parti politique, quand on est dedans, c’est qu’on est d’accord sur le projet de société, d’accord sur la vision.
On est réuni au sein d’un parti politique parce qu’on partage le même projet de société. Alors quand on ne partage plus le même projet de société, quand on ne partage plus la même vision, il n’y a pas de raison qu’on reste ensemble dans le même parti politique.
Le Fpi vivait un problème qui ne pouvait se régler ni dans un amphithéâtre de droit encore moins dans un palais de justice. C’est un problème politique qui ne pouvait se régler que politiquement. Gbagbo devait-il débattre de la légalité du Fpi avec Affi ?
Si ce n’est pas parce qu’il y a un problème de non-respect des lois dans ce pays, est-ce qu’il pouvait avoir ce genre de choses? N’est-ce pas parce qu’il y a un feu de brousse que la gazelle peut se permettre de courir côte à côte avec le lion ?
Et pour ne pas nous retarder dans des débats de justice, le président nous a invités à lui abandonner le parti, ils disent encore pourquoi il a fait ça ? Mais pour nous, le débat est clos et nous sommes en train de réfléchir sur le nouveau mouvement, la nouvelle mission que va porter le président Gbagbo qui sera la suite logique de ce qu’il a commencé avec le Fpi en 90.
Oui, la mission du multipartisme est terminée et ça, c’était avec le Fpi. Le Fpi a atteint ses objectifs et quand une association atteint ses objectifs, c’est terminé, il n’y a plus de challenge, il n’y a plus de défi.
Gbagbo est allé en pèlerinage, il est revenu et il a besoin d’un instrument nouveau pour continuer le combat. Et c’est à ce rassemblement qu’il appelle tous les militants. Vous qui avez souffert, vous dont on n’a pas entendu la voix, vous qu’on a voulu écraser, le président Laurent Gbagbo vous appelle à ce grand rassemblement…
Laurent Gbagbo est encore digne de confiance et c’est pourquoi nous sommes derrière lui parce qu’il est toujours dans la bataille et dans le combat.
C’est pourquoi il n’a pas voulu discuter pour qu’on lui perde le temps, parce que pour la Côte d’Ivoire, il n’a pas envie de perdre de temps. Alors on se donne rendez-vous entre septembre et octobre pour le lancement de notre grand parti qui va nous permettre d’accomplir la mission pour laquelle le président Gbagbo est revenu
Publicités