Politique Ivoirienne : Qui est Affoussiata Bamba, le rempart juridique de Soro ?

Le 23 Décembre 2019, alors que la Côte d’ivoire s’attend au retour annoncé de l’ex président de l’assemblée nationale, Guillaume Soro, l’opinion publique est secouée par la précipitation des événements qui se soldent par un échec de ce retour triomphal, après plusieurs mois de tournée en Europe.

Contre toute attente, l’avion du leader de Générations et Peuples Solidaires (GPS), est détourné vers le Ghana…Pis, une longue bataille politico-judiciaire s’ouvre, avec l’émission par la justice Ivoirienne, d’un mandat d’arrêt international contre l’ancien premier ministre, qui 11 mois plutôt, en Janvier de cette même année, refusait de céder aux pressions exercées par le chef de l’état sortant, Alassane Ouattara, pour adhérer au parti unifié du RHDP.

No description available.

Au coeur de la stratégie de défense de l’ex PAN, Me Affoussiata Bamba-Lamine, avocate au barreau de Paris, et ancienne ministre de la communication, dont la loyauté à celui qui pendant huit ans, de Septembre 2002 à Avril 2011 dirigea la rébellion Ivoirienne, continue de faire jaser et de surprendre dans un contexte politique où l’une des règles d’or, reste la félonie.

Qui est-elle ? D’où sort-t-elle ses armes juridiques qui lui permettent de contrecarrer les tentatives du régime d’Abidjan de faire plier Guillaume Soro sur le plan juridique, et obtenir son extradition vers la Côte d’ivoire ? Des questionnements qui trouvent leurs réponses dans son parcours tridimensionnel. Puisque, bien ancrée tant sur le plan académique, que professionnel, mais aussi politique.

Selon son CV auquel nous avons pu avoir accès, la responsable du collectif d’avocats chargés de la défense de Guillaume Soro, et à la base de ses nombreuses victoires judiciaires décrochés au niveau international, a eu droit à un parcours académique bien rempli. Après l’obtention de son baccalauréat en série A1 à Mulhouse en France, elle entame ses études universitaires à l’université de Strasbourg, où elle décrochera la licence.

Côte-d'Ivoire: «Ouattara manque de recul, de pondération et de sagesse dans ses propos» (Affoussy Bamba) - Connectionivoirienne.net

Ambitieuse, elle prolonge son cycle universitaire dans la capitale Française, où elle obtient la maîtrise en droit des affaires à l’université de Paris X, puis le DESS en tant que Juriste d’Affaires internationales à l’université de Paris V.

Son doctorat en droit privé et en droit Européen des affaires, c’est à l’université de Nancy II, qu’elle l’obtient, avant de décrocher au début des années 2000, le Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat ( CAPA) à l’Ecole de Formation du Barreau de Paris ( EFB).

Des qualifications qui lui permettront d’exercer en tant qu’avocate spécialisée en droit des affaires internationales, de Septembre 2001 à Septembre 2011. Dans le même, ses compétences lui valent d’être sollicitée par l’ancien secrétaire général de la rébellion des Forces Nouvelles, Guillaume Soro, qui durant tout son parcours au gouvernement, sous Laurent Gbagbo, puis sous Alassane Ouattara, lui confiera successivement les responsabilités de Conseillère en Charge des Affaires Juridiques, Administratives et Institutionnelles du Secrétaire Général des Forces Nouvelles, de Membre du Comité d’Evaluation et d’Accompagnement de l’Accord Politique de Ouagadougou (CEA), de Conseillère Spéciale en Charge des questions électorales et de la Restauration de l’Autorité de l’Etat dans le département de sortie de crise du Premier Ministre, et de Conseillère Spéciale en Charge de diverses missions dans la gestion de la crise post-électorale ivoirienne, notamment de la communication en Europe et aux USA.

No description available.
En Novembre 2012, elle fait son entrée au gouvernement, en tant que ministre de la communication et porte-parole adjoint du gouvernement.

Cadre de l’ex rébellion des Forces Nouvelles, elle fut élue en 2012, députée de la commune d’Abobo, puis occupa la fonction de présidente de la Commission des affaires générales et institutionnelles au parlement Ivoirien.

Aujourd’hui encore, cette femme mariée et mère de deux enfants, continue de se battre pour faire appliquer les décisions de justice de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP), concernant son mentor, Guillaume Soro et ses proches, dont certains restent détenus suite à la vague d’arrestations consécutive au retour manqué à Abidjan, du leader de GPS.
Adultère Affoussiata Et Guillaume Soro, El-Hadj Mamadou Traoré Réagit - Doingbuzz
Si le pouvoir en place à Abidjan, reconduit à la suite d’une élection présidentielle contestée le 31 Octobre dernier, refuse toujours de mettre en oeuvre ces décisions issues d’une juridiction internationale, Me Affoussiata Bamba-Lamine, semble pourtant bien loin de s’en laisser ébranler. En privé, elle se dit toujours confiante que le droit finira par prévaloir et ce, quelque soit le temps que cela prendra.

Publicités