Présidentielle 2025-Laurent Gbagbo : « Je n’ai plus envie d’être président de la République » IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéPolitique

Présidentielle 2025-Laurent Gbagbo : « Je n’ai plus envie d’être président de la République »

Publicités

La candidature de Laurent Gbagbo aux prochaines élections présidentielles est au centre de nombreux débats sur les bords de la lagune Ebrié.

Publicités

Dans une rencontre avec la presse ce mardi 22 Aout, l’ancien président a décidé de lever le voile sur ses véritables intentions concernant les élections présidentielles 2025.

En effet, l’ancien Président Gbagbo s’est exprimé ce mardi 22 Aout au cours d’une rencontre avec la presse sur sa possible candidature aux élections présidentielles 2025. Il a tenu a informé la population que le fauteuil présidentiel n’est plus une obsession .

« Je n’ai suis plus envie d’être président de la République », a-t-il lâché.
« Mais si mes camarades, avec qui je me bats, estiment qu’il n’y a pas mieux que moi à ces élections présidentielles, alors on se mettra au travail, mais ce n’est plus une obsession »,a-t-il clarifié.

LIRE AUSSI : Intervention des forces armées au Niger : cette nouvelle ”pique” de Laurent Gbagbo à Alassane Ouattara

Publicité

Rappelons que Laurent Gbagbo a été radié de la liste électorale en raison de sa condamnation dans l’affaire du braquage de la CEDEAO. Malgré la grâce accordée par le président Alassane Ouattara l’an dernier, il reste déchu de ses droits civiques et politique.

Publicité
Cependant, le parti de Laurent Gbagbo a clamé une injustice et ne comptait pas se laisser abattre par cette situation.
“Je n’ai rien fait pour mériter cela. En tant qu’ancien chef d’État, je n’ai rien fait de répréhensible. Je n’ai pas braqué la BCEAO, je n’ai pas détourné les fonds de la banque centrale. Je ne suis ni un voleur ni un braqueur, et cela est une vérité connue de tous, à l’exception de ceux qui ont pris cette décision”, a-t-il exprimé avec regret.
Cette décision de la CEI sera remise de nouveau sur la table après les élections municipales et régionales prévues pour le samedi 2 septembre, a promis le Woody.
“J’espère que l’on me proposera un dialogue, car pour moi, c’est le moyen le plus simple d’aborder cette question. Il est essentiel de soulever ce problème afin qu’il puisse être résolu”, a-t-il conclu.

Annonce
Publicités
Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

Jean Camille H.

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!