Procès de Gbagbo à la HAYE, l’avocat de Gbagbo fait des révélations

Procès de Gbagbo à la HAYE, l’avocat de Gbagbo fait des révélations

Après l’acquittement l’ex Président et son Ministre, L’avocat de GBAGBO et de Blé GOUDÉ revient sur quelques épisodes de ces 10 années de procès à la HAYE. Ci-dessous, les révélations émouvantes de Maitre N’dry Calver, avocat de Laurent Gbagbo Et Charles Blé Goudé.
Cher Klamman,
Je te dois quelques extraits de mon journal de la Haye. Les quelques secrets de ces moments que nous avons vécus.
Un livre sera sur le marché lorsque la petite voix me donnera son accord.
Aujourd’hui, j’ai décidé de publier quelques extraits du chapitre qui est intitulé : << Mon beau-frère>> le Général.
<< Sur le chemin de l’aéroport…..aucune voiture n’avance. Un obstacle certain est à l’origine d’un tel embouteillage. Un accident ? Je ne sais pas. Une chose est sûre. Les véhicules sont stationnés. Je consulte régulièrement l’horloge électronique de ma voiture. Plus nous approchons l’heure de clôture des enregistrements de passagers et des bagages que je deviens de plus en plus nerveux. Je ne dois pas rater ce vol. Le témoin est très attendu. J’ai été désigné pour être son principal interrogateur dans notre équipe de défense…..
Il reste vingt-trois minutes pour la clôture de l’enregistrement. C’est en ce moment qu’une idée me passe par la tête. Il me faut approcher l’un des policiers qui tente de régler la circulation pour lui expliquer ma situation.
Je descends du véhicule. Et je me dirige intuitivement vers un agent. Dès qu’il me voit, il me reconnaît. Il s’exclame :” Ah! Maitre N’dry, on dit quoi?”.
Je lui réponds :” Je suis dans la merde. Il me reste juste quelques minutes pour arriver à l’aéroport. Je pars à la Haye pour interroger qui vous savez”.
Gbagbo
Il ne fallait pas plus pour déchaîner cet agent. Il appelle immédiatement l’un de ses collègues. Il lui dit: “L’avocat de GBAGBO et de Blé GOUDÉ va être en retard. Il s’en va interroger Philippe Mangou. Dégage les voitures il va passer vite. Il faut faire vite.”
L’instruction passe entre les agents. Un dispositif circonstancié se met rapidement en place. Les agents n’ont pas d’autres choix. Ils me dirigent pour un passage dans le sens inverse.
Comme s’il s’agissait d’une haute personnalité, ils m’orientent jusqu’au niveau de la statue AKWABA. Lorsque nous arrivons à cet endroit, il me reste cinq minutes pour être à l’aéroport. Je remercie mes bienfaiteurs. Je les regarde et je ressens la joie qui les anime. Ils ont servi la république. L’un d’eux me dit:” Maitre, bonne chance. On les salue. Dites leur qu’on les attend ici”.
…….Professeur Knoops commence à trembler. Il ne cache pas ses sentiments. Lorsque l’équipe du président Laurent GBAGBO a fini d’interroger le Général Philippe Mangou, notre conseil principal nous a réunis. Son avis était clair: “Disons aux juges que nous n’allons pas interroger ce témoin. Je le trouve hostile. Il va dans tous les sens……. Maitre Claver, qu’est-ce que vous pensez?”
Je comprenais la crainte fondée de notre conseil principal. Après l’avoir rassuré, j’ai proposé que le Général soit interrogé……………….
…………Ma stratégie était très simple. Dans la préparation du témoin, j’ai jugé utile de lui opposer ses propos filmés pendant la crise postelectorale. Les vidéos ne mentent pas, dit-on chez nous en Côte d’Ivoire. J’avais prévu soixante-dix-neuf vidéos pour confronter le témoin.
Lorsque nous sommes rentrés dans la salle, le président Laurent GBAGBO m’a appelé pour me dire qu’il me faisait confiance. Je lui ai dit ceci: ” Président, je vais te faire plaisir”.
Je ne vouvoyais pas le président GBAGBO. Pendant ces années, la proximité a fini par créer des relations de père et de fils. Tous ceux qui ont approché cet homme restent marqués par sa simplicité et son sens de l’humour. On pourrait tout lui reprocher. Mais le mensonge rattraperait ceux qui le présentent comme un ennemi du genre humain……………………………………………….
…………..Lorsque j’ai fini d’interroger le témoin, et que l’audience a été levée, le président GBAGBO m’a encore appelé. Il m’a dit:” Prends mon GBÔ”. Il était très heureux. Il a ensuite appelé maitre Zokou simplice pour lui dire ceci: ” Z.S, arrivé dehors, paie deux bons vins pour remettre au petit baoulé de ma part. Mais surtout, ajoute une bouteille de Valpierre.” Nous avons tous rigolé. Voici la Côte d’Ivoire réunis. Nos ethnies n’ont jamais été un obstacle à notre unité jusqu’au jour où des personnes à la pensée obscure ont décidé de surfer sur la fibre identitaire pour atteindre leur fin.
Dans la soirée, nous avons eu une conversation téléphonique avec Charles. Il nous a Félicités. Il nous a dit qu’il était fier de nous. Il nous a raconté que sur le chemin du retour, le président Laurent GBAGBO était tellement dans la joie qu’il chantait en langue bété.
En entendant un tel récit, …………………………….
À dimanche prochain s’il plaît à l’Auteur de la vie d’en disposer ainsi.”
Génération de Rupture
Y a Dieu dedans
Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.