RDC : un soldat condamné à la prison à vie, les raisons | IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéDivers

RDC : un soldat condamné à la prison à vie, les raisons

Publicités

La justice de la République Démocratique du Congo (RDC) a rendu une décision sans appel dans un dossier de meurtre, ce mardi 9 janvier 2024.

Publicités

Un officier de première classe de l’unité spéciale des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) a été condamné à une lourde peine d’emprisonnement. Le militaire Lukusa Kabeya Gaby a écopé d’une peine de prison à vie.

Accusé du meurtre brutal d’un jeune citoyen du nom de d’Iragi Saweka Rigo, le jeudi 4 janvier 2024, à Mululu, dans la province du Sud-Kivu, il a été reconnu coupable par le tribunal militaire de Bukavu.

De même, une autre charge d’accusation pèse contre le coupable. Il a aussi été accusé de n’avoir pas respecté les consignes.

Une accusation à laquelle la défense a plaidé un manque d’expérience du soldat. Elle a demandé la clémence du tribunal et l’annulation de cette accusation qui compte pour 10 ans d’emprisonnement.

Cette plaidoirie de la défense a été systématiquement rejetée par le tribunal. Selon l’instruction, ‘’l’acte du militaire a été commis avec cruauté’’.

LIRE AUSSI : Niger : ce pays maghrébin vole au secours des putschistes

Le prévenu a donc été condamné à une amende de 30 000 USD pour dommage et intérêt. Cette amande sera versée dans le compte du trésor public.

Les détails sordides du meurtre du jeune homme avaient choqué la population qui a salué la décision du tribunal. Toutefois, ils plaident pour une bonne cohésion entre les militaires et la population afin d’éviter de tels crimes à l’avenir.

Selon les médias locaux, le meurtre du jeune homme avait suscité de vives tensions dans la localité. Le tribunal s’est donc vite auto saisi du dossier afin que la paix revienne dans la région.
La condamnation du militaire envoie un signal clair sur le fait que la violence injustifiée, surtout lorsqu’elle est perpétrée par des membres des forces de sécurité, ne sera pas tolérée en RDC.

LIRE AUSSI : La Russie devient la première puissance économique d’Europe

Les organisations de défense des droits de l’homme et la société civile ont salué cette décision du tribunal, soulignant son importance dans la promotion de la transparence et de l’équité au sein du système judiciaire congolais.

Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

Jean Camille H.

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!