Rebondissement dans l’affaire “un jeune tué par un policier”

Rebondissement dans l’affaire “un jeune tué par un policier”

Il y’a quelques mois,  précisément le 15 février 2021, à Williamsville, un jeune homme du nom de  Ouattara Mory a perdu la vie après avoir reçu une balle. C’était au cours d’une opération de sécurisation. Le sergent WA auteur du coup de feu sera jugé pour meurtre, apprend le tribunal militaire d’Abidjan.

Vous pouvez aussi lire: Du nouveau dans l’affaire un couple perd ses jumeaux

L’information provient du tribunal militaire d’Abidjan. Le sergent WA qui a causé la mort de Ouattara Mory le 15 février 2021 passera devant les tribunaux. Le policier comparaitra pour répondre des faits de meurtre qui lui sont reprochés. Pour en revenir à l’affaire, ce jour-là, le sergent de police prenait part à une opération de sécurisation à Williamsville, un quartier d’Adjamé.

Voir aussi: Rebondissement sur l’affaire 3 Fidèles d’une église évangélique noyés

Devant les vives manifestations causées par la mort de Ouattara Mory, Ange Kessi a effectué le déplacement sur les lieux. Le commissaire du gouvernement a échangé avec les populations. En vue de faire la lumière sur les circonstances de la mort du jeune, il a diligenté une enquête. En effet, les parents de la victime ont déposé une plainte pour homicide. Ils ont remis la plainte au contre-amiral Ange Kessi deux jours après la mort de Ouattara Mory.

Lire aussi: Décès du Cheick Traoré Mamadou, réaction de Soro

On se souvient que le procureur militaire avait insisté pour que l’enquête se déroule dans un bref délai. Le chef du parquet militaire avait donné un délai de quinze jours aux enquêteurs pour rendre leurs conclusions.

Selon les résultats de l’enquête, il n’y avait pas de légitime défense de la part du policier. Bien au contraire, l’enquête a prouvé la responsabilité totale et exclusive du sergent de police. Le tribunal militaire d’Abidjan laisse entendre que WA séjourne actuellement à la Maison d’arrêt militaire d’Abidjan (MAMA). Il attend de passer devant les autorités compétentes pour son jugement, confirme le tribunal militaire d’Abidjan.

A ne pas manquer: Dossier Thomas Sankara: Blaise Compaoré devant la justice

Ouattary Mory était âgé de 23 ans. En classe de 3e, il a été arraché à l’affection des siens alors qu’il partait acheter du pain. Le sergent WA l’aurait pris pour un « microbe ».

Publicités