Réfugié au Ghana, Mabri Toikeusse pourrait rentrer bientôt en Côte d’Ivoire, selon Jeune Afrique

L’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique affirme dans sa parution du lundi 30 novembre, que Mabri Toikeusse qui a trouvé refuge au Ghana pourrait rentrer en Côte d’Ivoire, avec l’accord du régime en place.
Selon le journal, l’ancien ministre ivoirien de l’enseignement Supérieur et président de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) se trouve actuellement au Ghana.
Il est activement recherché en Côte d’Ivoire pour “complot et défiance contre l’autorité de l’État”, en raison de son implication dans la création du Conseil national de transition (CNT) début novembre dernier, par l’opposition.
Celle-ci refuse de reconnaître Alassane Ouattara comme chef de l’État, en dépit de sa réélection à un troisième mandat lors du scrutin du 31 octobre dernier.
Il y a quelques jours, le site d’informations en ligne koaci.com, évoquant des “sources sécuritaires étrangères” révélait que Mabri Toikeusse avait été “localisé par des moyens électroniques” et qu’il pourrait être “en transit au Ghana en vue de rejoindre un autre pays.” Si l’information livrée ce début de semaine par Jeune Afrique était confirmée, la cavale de l’ancien ministre pourrait donc prendre fin.
À en croire le magazine, le président de la République, Alassane Ouattara, serait favorable au retour en Côte d’Ivoire de son ex-collaborateur, en vue de participer aux discussions inclusives réclamées par l’ancien chef de l’État, Henri Konan Bédié. En effet, le président du PDCI et leader de la plateforme de l’opposition a suspendu le dialogue politique avec Alassane Ouattara.
Il conditionne la reprise des discussions au retour de l’ex-président de la République Laurent Gbagbo, de l’ancien président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, du président du COJEP Charles Blé Goudé, les autres exilés, ainsi que la libération de tous les détenus politiques, entre autres.
auteur : Fatogoma
Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.