Roger Gah : le maire de Bangolo libéré un mois après son incarcération au PPA | IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéPolitique

Roger Gah : le maire de Bangolo libéré un mois après son incarcération au PPA

Publicités

Gah Roger, maire RHDP élu de Bangolo et expert international en consultance, intermédiaire économique, financier et politique, a été libéré hier jeudi 6 juin 2024 du Pôle Pénitentiaire d’Abidjan (PPA) après avoir été écroué pendant plus d’un mois, apprend KOACI de ses proches.

Publicités

Ce dénouement marque un tournant dans une affaire judiciaire complexe qui dure depuis plusieurs années et implique un montant excédant le milliard de francs CFA.

L’affaire débute le 8 juillet 2019, lorsque le Conseil d’avocats de M. Komé Cessé, un opérateur économique de renommée et d’origine malienne, réagit publiquement face à la détention préventive de M. Kodjo Alain. Cette action judiciaire mettait en lumière des tensions financières considérables entre Gah Roger et Komé Cessé, accusations qui ont entraîné une longue bataille juridique.

Fin avril 2024, Gah Roger a été interpellé à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny alors qu’il s’apprêtait à embarquer pour Paris, France. L’arrestation, survenue de manière spectaculaire, l’a conduit directement à la prison civile d’Abidjan Yopougon. Accusé de malversations financières et de litiges commerciaux, Gah Roger a été placé en détention préventive dans l’attente d’un procès qui devait clarifier les accusations portées contre lui.

La gravité des accusations et l’implication d’un montant colossal ont attiré l’attention des médias et du public, suscitant des débats passionnés sur la corruption et la gouvernance en Côte d’Ivoire.

Publicité

Durant sa détention, plusieurs appels ont été faits par ses partisans, dénonçant une instrumentalisation politique de la justice. Les avocats de Gah Roger ont vigoureusement défendu son innocence, affirmant que les accusations étaient infondées et motivées par des rivalités économiques.

Publicité

La libération de Gah Roger le 6 juin 2024 a été accueillie par des scènes de joie et de soulagement parmi ses partisans et les habitants de Bangolo.

Annonce

Sa remise en liberté, selon des sources proches du dossier, fait suite à une réévaluation de la situation.

Malgré sa libération, l’affaire n’est pas entièrement résolue. Le procès devra encore déterminer les responsabilités et la véracité des accusations portées contre le maire de Bangolo. Cependant, cette libération constitue un soulagement provisoire pour Gah Roger et ses partisans.

En attendant, Gah Roger retrouve sa liberté et espère pouvoir se consacrer à nouveau à ses fonctions municipales et à ses activités économiques et politiques. La suite de cette affaire judiciaire promet d’être scrutée avec une attention accrue par tous les acteurs concernés. La libération de Gah Roger marque une étape significative dans une saga judiciaire complexe qui a capté l’attention de la Côte d’Ivoire et au-delà.

Le maire de Bangolo, fort du soutien de ses partisans, reste déterminé à rétablir son honneur et à continuer de servir sa population. Les prochains mois seront décisifs pour l’avenir de cette affaire et pour l’intégrité du système judiciaire ivoirien.

 

Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

Jean Camille H.

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!