Scandale : Le secrétaire général adjoint du FPI Cocody enlevé par des hommes armés

Scandale : Le secrétaire général adjoint du FPI Cocody enlevé par des hommes armés

Le secrétaire général du front populaire ivoirien de Cocody a été enlevé par des hommes lourdement armés le jeudi 26 novembre 2020 et conduit vers une destination inconnue, a appris Ivoirebusiness par la direction du FPI.
Il a été retrouvé contre toute attente à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) et accusé de troubles à l’ordre public.
Son parti dans une déclaration dont Ivoirebusiness a eu copie exige sa libération immédiate et sans condition.

DÉCLARATION DU FPI RELATIVE À L’ENLÈVEMENT DU SG ADJOINT DE LA FÉDÉRATION D’ABIDJAN COCODY

1. Le jeudi 26 novembre 2020 à 17h, le camarade Paulin Yves Aguédé, Secrétaire Général Adjoint de la Fédération FPI de Cocody a été enlevé par des personnes non identifiées pour une destination inconnue.

2. Quelques jours plus tard, nous avons appris que le camarade était à la Préfecture de Police avant d’être déporté à la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) où les chefs d’accusation de « Troubles à l’ordre public, incitation à la haine, atteinte à la sûreté de l’État, etc. » lui ont été imputés. Le camarade Aguédé a été transféré à la MACA, le samedi 05 décembre 2020.

3. Le FPI note que depuis son avènement, en avril 2011, dans les conditions que l’on sait, le régime Ouattara ne fait que violer les libertés individuelles et collectives des citoyens. Par ce fait, l’opposition en général et le FPI en particulier compte aujourd’hui plusieurs centaines de ses militants, sympathisants et responsables en prison, quand d’autres sont contraints à l’exil ou décédés dans le dénuement total et dans l’indignité.

4. Face à l’adhésion populaire et à la très bonne exécution du mot d’ordre de désobéissance civile lancé par les plateformes de l’opposition et des mouvements de la société civile pour dire « NON » au 3e mandat anticonstitutionnel de M Alassane Ouattara, son régime a repris la traque des leaders des mouvements de jeunesse des organisations de l’opposition.

5. Le FPI relève enfin la duplicité du régime Ouattara qui claironne à longueur de journée sa volonté d’instaurer un dialogue politique alors que, parallèlement, il continue de procéder à des enlèvements et autres détentions arbitraires d’opposants.

6. Au vu de ce qui précède, le FPI dénonce et condamne vigoureusement ces violations permanentes des libertés.
7. Il apporte son soutien sans réserve au camarade Aguédé Paulin.

8. Il exige sa libération immédiate et sans conditions ainsi que celle de tous les démocrates illégalement détenus.

9. Le FPI invite les Ivoiriens à demeurer vigilants et mobilisés pour les mots d’ordre à venir.

Fait à Abidjan, le 06 décembre 2020

Pour le Front Populaire Ivoirien

L’Ambassadeur Koné Boubakar

Vice-président, Porte-parole par Intérim

Source: ivoirebusiness

Publicités

ivoiretv5