Situation au Niger : Le Colonel Assimi Goïta demande au capitaine Ibrahim Traoré de retirer ses troupes de Niamey | IVOIRE TV5
Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéPolitique

Situation au Niger : Le Colonel Assimi Goïta demande au capitaine Ibrahim Traoré de retirer ses troupes de Niamey

Publicités

Le 13 septembre 2023, une initiative politique majeure a émergé dans la région du Sahel alors que le Président de la Transition du Mali, Assimi Goita, a envoyé des émissaires auprès du Capitaine Ibrahim Traoré du Burkina Faso pour lui demander de retirer ses troupes déployées à Tillia, au Niger.

Publicités

Cette démarche vise à prévenir une intervention militaire de la Communauté économique des États de l’ Afrique de l’ Ouest (CEDEAO) au Niger, comme l’ a annoncé Linfodrome le 12 septembre 2023.

Cette initiative intervient après des discussions entre Bamako et Moscou, au cours desquelles il a été conclu que le Kremlin et le groupe de mercenaires Wagner ne participeraient pas militairement à la crise sociopolitique consécutive au coup d’ État du général Tchiani au Niger.

Assimi Goita, qui comptait sur le soutien de la Russie et des mercenaires de Wagner pour appuyer les putschistes au Niger, se retrouve maintenant confronté à la nécessité de trouver une solution diplomatique pour préserver la stabilité régionale.

LIRE AUSSI : Kemi Séba libéré : les vraies raisons d’une énième arrestation au Bénin 

Publicité

Envoyer des soldats maliens à Niamey dans ces circonstances serait considéré comme suicidaire, d’ où cette démarche diplomatique. Assimi Goita a dépêché une délégation pour demander à son ” jeune frère” Ibrahim Traoré de retirer rapidement les militaires burkinabè du Niger afin de ne pas mettre leur vie en danger de manière inutile. Étant donné la relation de subordination du capitaine Ibrahim Traoré envers le Colonel Assimi Goita, il est probable qu’ il se conformera à cette demande dans les jours à venir.

Publicité

LIRE AUSSI : Un allié de Poutine dans le coma? L’Ukraine fait des annonces

Annonce

Cette décision montre la volonté d’ Assimi Goita de privilégier la sécurité et le bien- être des soldats burkinabè tout en cherchant à maintenir la stabilité régionale. Les relations entre les pays de la région du Sahel sont cruciales pour faire face aux multiples défis sécuritaires qui persistent dans la région. Il reste à voir comment Ibrahim Traoré réagira à cette demande et quelles seront les conséquences de ce retrait éventuel sur la situation au Niger. La CEDEAO continuera certainement de suivre de près l’ évolution de la situation et pourrait décider d’ autres mesures si nécessaire pour préserver la stabilité dans la région.

Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

Jean Camille H.

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!