Soro Guillaume: à Gagnoa, il demander pardon

Soro Guillaume:  à Gagnoa, il demander pardon

Invité pour parrainer les festivités de fin d’année de l’association des femmes du village d’Ahizabré, dans la sous-préfecture de Gagnoa, Moussa Konaté a porté le message de son mentor, Guillaume Soro, à ses filleules.

« Au nom de Guillaume Soro, je voudrais demander pardon à toute la Côte d’Ivoire. Je vous demande d’accepter ce pardon, au nom de la paix et de la réconciliation nationale », a déclaré, dimanche, Moussa Konaté. Il a accepté de parrainer l’activité des femmes pour la simple raison que « là où il y a les mamans, il y a la vie », a-t-il justifié sa présence aux côtés des femmes du village.

Elles ont fait appel à leurs sœurs du village de Wanezi. Ensemble, elles ont célébré le nouvel an à travers une rencontre de football et des danses du terroir. «Associer les femmes d’un autre village à votre fête est le signe de la solidarité agissante. Nous vous encourageons à continuer sur cette lancée », a exhorté Moussa Konaté. Aussi s’est-il engagé à être le parrain naturel des activités que mèneront les femmes de ces deux villages

Les femmes d’Ahizabré ont tenu à habiller l’hôte de marque, en guise de souvenir de son passage dans le village. Auparavant, le chef dudit village, Gnoko Loué Bernard, a fait du parrain son fils spirituel. En le baptisant au nom de Gnoko Moussa Konaté. « J’ai accepté d’adopter Moussa Konaté parce qu’il est d’un comportement exemplaire. Dans les moments de bonheur comme de malheur, il a toujours été à mes côtés. Moussa Konaté fait désormais parti du village d’Ahizabré », a soutenu l’autorité villageoise.

Publicités

JN