“Soro n’a jamais perdu de combat, sa victoire est peut-être lente mais elle arrive toujours” (Proche)

Pour El Hadj Mamadou Traoré, cadre de Générations et peuples solidaires (GPS), Guillaume Soro, son mentir “n’a jamais perdu de combat. Sa victoire est peut-être lente mais elle arrive toujours à bon port”. Une position qu’il prend dans un contexte où l’ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne, fait comme une traversée de désert.

Alors que Guillaume Soro communique très peu ces derniers temps et que l’on ne sait pas exactement où il est localisé et dans quel pays européen il se trouve, Mamadou Traoré insiste sur le fait que rien n’est foutu pour lui.

“Restez dignes et faites confiance en votre leader Bogota (surnom de Guillaume Soro, à la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire, ndlr). Il n’a jamais perdu de combat. Sa victoire est peut-être lente mais elle arrive toujours à bon port. A bon entendeur, salut !”, a écrit sur sa page Facebook officielle, ce mercredi 9 décembre 2020.

El Hadj Mamadou Traoré commentait les récentes déclarations de l’ancien ministre des Affaires étrangères, Marcel Amon-Tanoh, démissionnaire du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

« Si le Président décide d’ouvrir le Gouvernement à toute l’opposition, à toutes les plateformes, toutes tendances confondues, je ne dis pas non mais il n’est pas question pour moi de retourner seul dans un gouvernement RHDP alors que j’ai démissionné du gouvernement”, avait déclaré Amon-Tanoh, dans une interview à Jeune Afrique.

Une sortie diversement commentée par les Internautes. “Pour nous les lieutenants de Bogota si un jour l’idée nous venait à l’esprit de venir nous empiffrer” au RHDP, les militants de ce parti, à en croire Mamadou Traoré se moqueront de nous et ils nous montrerons que nous avons eu tort de nous opposer”, au président Alassane Ouattara.

Plusieurs cadres de GPS, dont Soro Kanigui, le député et président du RACI, ont annoncé leur démission de GPS et ont rejoint le RHDP. D’autres comme Mamadou Traoré et le député Kando Soumahoro, refusent de retourner au RHDP.

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.