Publicité
Annonces
Publicité
ActualitéPolitique

Stéphane Kipré : « Gbagbo a dit de s’asseoir et de discuter »

Publicités

Le moteur du nouveau parti de l’ex-président Laurent Gbagbo le PPA-CI a officiellement démarré depuis le congrès.

Publicités

Elle part à la conquête de tous les territoires où on a connu Gbagbo Laurent comme le leader politique du FPI. Les cadres du parti sont envoyés dans plusieurs localités du pays pour préparer les cœurs à recevoir le PPA-CI, et aussi la visite du grand leader, selon un média local

Le programme intitulé « les grands rendez-vous du Week-end » a commencé le samedi 08 janvier 2022. Dans les villes de Zikisso, Issia, Bondoukou, Bouaké… plusieurs responsables du PPA-CI ont entretenu les populations. Stéphane Kipré, 1er vice-président du PPA-CI en charge de l’implantation du parti sur le territoire national, a été l’invité spécial de la journée d’hommage et de purification du président Gbagbo dans la ville d’Issia.

LIRE AUSSI: M’Bolo Martin: « Le PPA-CI va vous redonner votre dignité »

Lors de son intervention, il a affirmé ceci: « depuis 10 ans nous réclamons la cohésion sociale, les gens d’en face nous ramènent dans des débats. Pourquoi ne voulez-vous pas qu’on se réconcilie? À chaque fois qu’on parle de réconciliation nationale, on nous donne un peu de dialogue et on brandit les poursuites judiciaires, la justice. Gbagbo a dit de s’asseoir et de discuter, c’est ce que nous devons faire », a fait savoir M. Kipré.

Publicité

Stéphane Kipré a ensuite indiqué que le pays n’avance pas dans le sens de la paix véritable car chaque fois que les partis politiques de l’opposition parlent de réconciliation nationale et critiquent les défaillances du parti au pouvoir, on leur rétorque qu’il y a des poursuites judiciaires qui les attendent.

Publicité

Annonce

Après que le président Laurent Gbagbo ait été acquitté en 2019, une menace relative à une condamnation de 20 ans de prison en Côte d’Ivoire planait dans l’air politique ivoirien. Pour Stéphane Kipré, les propos qui sortent de la bouche des politiciens ne favorisent pas la paix et la cohésion sociale, surtout après 10 ans de calme en Côte d’Ivoire.

LIRE AUSSI: Emmanuel Macron : une plainte déposée contre le Président, les raisons

Par conséquent, il faut du sincère dans le dialogue politique. Il faut que le passé tragique de la Côte d’Ivoire soit mis aux oubliettes. Il faut surtout que l’on ne parle pas de poursuites judiciaires qui n’ont pas lieu d’être, quand on sait que ces choses n’ont pas d’aboutissements.

Publicités
Publicités
Publicité
Annonce

N'Gloa Kwame

Je suis rédacteur, passionné de lecture et de découverte. Retrouvez mes articles sur IVOIRE TV5.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
error: Content is protected !!